Congo-FMI : Analyse d'un Congolais

C'est bizarre de voir le gouvernement se dire satisfait de l'accord avec le FMI et de 32 milliards qui seront décaissés bientôt. Mais satisfait avec quel plan de sortie de crise ?

a-a-a-a-a-drapeau-congo-fmi
Une analyse personnelle 

C'est bizarre un peu de lire que le Congo Brazzaville a besoin de 222 milliards pour relancer son économie.   Mais, il s'agit de quelle économie ? 

C'est bizarre de voir le gouvernement se dire satisfait de l'accord avec le FMI et de 32 milliards qui seront décaissés bientôt. Mais satisfait avec quel plan de sortie de crise ?

 À peine 6 ans,  de 2011 à 2016, le Congo avait englouti des bagatelles de milliards FCFA, avec le financement du programme de municipalisation accélérée : 

- Cuvette-Ouest en 2011 : 300.000.000.000 FCFA

- Pool en 2012 : 500.000.000.000 FCFA 

- Plateaux en 2013 :400.000.000.000 FCFA 

- Lékoumou en 2014 : 450.000.000.000 FCFA 

- Sangha en 2015 : 400.000.000.000 FCFA

- Bouenza en 2016 : 450.000.000.000 FCFA.

Nous avons aussi octroyer des crédits tous azimuts a quelques pays africains : 

- 100 milliards de francs CFA à la Côte d’Ivoire, 

- 50 milliards de francs CFA au Niger, 

- 50 milliards de francs CFA à la Guinée Conakry, 

- 25 milliards de francs CFA à la République Centrafricaine 

Et à une institution financière, 50 milliards de francs CFA à la BDEAC. 

C'est pas avec 222 milliard que le gouvernement Congolais sera capable de relancer notre économie. Car le plan national du développement 2018-2022 constitue déjà un échec. 

Ghislain Ondele Kanga (Congolais conscient et décomplexé)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.