Modeste Boukadia met en garde contre l'influence de la Chine en République du Congo

« L’Afrique est le partenaire de demain et si nous ne faisons pas attention, bientôt tous les pays africains arboreront le drapeau chinois », a déclaré Modeste Boukadia, l’homme politique originaire de la République du Congo emprisonné par le passé, qui était à Washington la semaine dernière dans le cadre sa campagne pour un jour être président de la nation aussi connue comme le Congo-Brazzaville.

*Modeste Boukadia met en garde contre l’influence de la Chine en République du Congo*

00-1-chinafrique-02
Un chef de l’opposition que certains appellent le « nouveau Nelson Mandela » de l’Afrique centrale affirme que Washington doit « résister fermement » à l’influence chinoise sur les nations africaines, de peur que Pékin ne se positionne comme la puissance extérieure dominante sur le continent riche en ressources.

« L’Afrique est le partenaire de demain et si nous ne faisons pas attention, bientôt tous les pays africains arboreront le drapeau chinois », a déclaré Modeste Boukadia, l’homme politique originaire de la République du Congo emprisonné par le passé, qui était à Washington la semaine dernière dans le cadre sa campagne pour un jour être président de la nation aussi connue comme le Congo-Brazzaville.

Dans une interview exclusive au Washington Times, M. Boukadia a déploré les pitreries « tyranniques » et « dictatoriales » du président congolais Denis Sassou Nguesso, qui a dirigé la minuscule nation déchirée par les conflits pendant 34 des 39 dernières années. Mais ses commentaires sur la Chine semblaient très opportuns.

https://cdrc-cg.com/2018/04/02/modeste-boukadia-met-en-garde-contre-linfluence-de-la-chine-en-republique-du-congo/

----------------------------------------------------------------------

*Modeste Boukadia warns of China's influence in the Republic of Congo*

An opposition leader some call the “rising Nelson Mandela” of central Africa says Washington must “stand firm against” Chinese influence over African nations, lest Beijing cement itself as the most dominant outside power on the resource-rich continent.

“Africa is the partner of tomorrow and if we’re not careful, soon all African countries will by flying the Chinese flag,” said Modeste Boukadia, the once-jailed Republic of Congo politician who was in Washington last week seeking attention for his campaign to one day be president of the nation also known as Congo-Brazzaville.

In an exclusive interview with The Washington Times, Mr. Boukadia lamented the “tyrannical” and “dictatorial” antics of Congolese President Denis Sassou Nguesso, who has ruled the tiny conflict-torn nation for 34 of the last 39 years. But his comments on China seemed most timely.

https://www.washingtontimes.com/news/2018/mar/11/modeste-boukadia-warns-of-chinas-influence-in-the-/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.