(congo-Brazzaville) Réseau mafieux des passeports diplomatiques au Congo-Brazzaville

Réseau mafieux des passeports diplomatique au Congo-Brazzaville

Publié le 14/05/2013 par minguabiango

 

un réseau mafieux de passeports diplomatiques entretenu par le ministre Basile Ekouebe et David Madouka , nous dénoncions in fine les récurrentes violations des accords avec la France sur les passeports diplomatiques ainsi que celles du décret présidentiel n°2008-426 du 23 juin 2008 fixant les modalités d’attribution du passeport diplomatique biométrique et sécurisé. Nous concluions en disant que si le ministre Basile Ekouébé ne nous explique pas doctement cet état des choses, nous nous sentirons obligés de jouer notre rôle républicain en publiant les preuves en notre possession concernant l’établissement des passeports diplomatiques aux personnes qui n’ont pas qualité de diplomates et aux enfants majeurs de certains de ceux-ci. C’est ce que nous avons commencé à faire ici en publiant un extrait de nos preuves. Et, à l’avenir tout un dossier sur les affaires étrangères et ses business sulfureux sera rendu publique. Aïe ! S’il nous faut même mettre dans la rue tout le fichier des passeports diplomatiques délivrés jusqu’à ce jour afin que chacun se rende lui-même compte lesquels sont conformes au décret présidentiel précité ou non et prenne conscience de l’injustice du ministre des affaires étrangères, nous le ferons.
Le ministre des affaires étrangères n’a pas vraiment convaincu
Sur ces entrefaites, la réponse du ministre Ekouébé – que nous avons rencontré – ne nous a pas vraiment convaincu. Pour justifier ce que nous mettons en lumière ici, le ministre se replie sur l’article 7 dudit décret qui stipule : « Le ministre des affaires étrangères peut, pour des raisons d’Etat, accorder le passeport diplomatique à toute personne ». Repli que nous trouvons troublant. Vous conviendrez avec nous que les personnes dont nous allons faire allusion dans cet article n’ont pas obtenu leurs passeports diplomatiques pour des raisons d’Etat sinon par corruption, favoritisme ou clientélisme. Tenez, l’article 5 du décret n°2008-426 du 23 juin 2008 dispose : « le passeport diplomatique est accordé exclusivement aux conjoints et aux enfants mineurs des personnes visées aux alinéas 1 à 20 de la catégorie A et aux alinéas 1 à 4 ainsi qu’aux alinéas 6 et 8 de la catégorie C ». Contrairement à l’esprit de la loi, Basile Ekouébé et ses services ont délivré à plusieurs enfants majeurs des diplomates des catégories précitées, y compris même aux enfants majeurs de ceux qui n’ont pas qualité de diplomate, des passeports diplomatiques ! On en veut pour preuve, la fille majeure de David Madouka, dénommée Madouka Patricia née le 24 avril 1986 qui a eu droit à un passeport diplomatique sous prétexte qu’il n’y avait pas de cartons de passeports ordinaires à l’immigration. De qui se moque Madouka quand on sait parfaitement que quand bien même les passeports ordinaires sont devenus gratuits, ils restent difficiles à obtenir pour les citoyens. Pourquoi n’a-t-il pas octroyé à tous ces congolais qui attendent toujours les passeports ordinaires, faute de stocks, des passeports diplomatiques ? N’est-ce pas là de l’injustice ? C’est dire que pendant que le peuple peine a obtenir des passeports ordinaires, aux enfants des chefs on octroie des passeports diplomatiques. Tout comme pour les écoles privées, les études dans des écoles chères et les évacuations sanitaires en Europe en lieu et place d’améliorer les systèmes éducatifs et sanitaires congolais. Un certain Gokba Gockard Lilian Gloria qu’on fait passer également pour un fils de David Madouka, alors qu’il n’en est rien, a également eu droit à un passeport diplomatique. Ce garçon aux allures d’étranger était déjà majeur au moment de la délivrance de son passeport diplomatique. Pire, Monsieur David Madouka, pour paraître en homme valeureux et puissant auprès de sa belle famille, a délivré un passeport diplomatique à sa belle sœur, une certaine Atipo Ongandza Léonce Estelle ! Clientélisme ou pas ?
Qui est réellement Madouka
Cet homme occupe actuellement les fonctions de secrétaire général adjoint, chef du département du protocole diplomatique chargé des affaires consulaires. Voilà un ancien cobra pendant la guerre de 1997 placé à la tête des fonctions diplomatiques, lesquelles fonctions requièrent la maîtrise de soi et une éthique certaine. A preuve, lors de notre rencontre aux affaires étrangères, Madouka qui s’était montré très violent parlait d’arracher ma tête de mes épaules ! C’est donc contre espèces sonnantes et trébuchantes que David Madouka délivre des passeports diplomatiques aux gens de la cité. Nos sources font état de sommes allant de 3 à 4 millions de FCFA par pièce !
Quelques autres personnes qui n’ont pas droit aux passeports diplomatiques
Le fils et la fille, majeurs, du ministre Isidore Mvouba, Mvouba Eléonore et Mvouba Alain tous deux nés à Moscou respectivement le 20 Aout 1980 et le 6 décembre 1979, ont des passeports diplomatiques. Le numéro du passeport du fils est : D0022541. Ikouébé Ladine Egie, certainement une fille majeur du ministre Basile Ekouébé, née le 10 mai 1981 et qui habiterait au 1103 de la rue Louémé (Plateau des 15 ans) a un passeport diplomatique numéroté : D0025229, délivré le 26 juin 2012 à 12h 41. Si on s’en tient aux déclarations du ministre Basile Ekouébé, cette fille a obtenu certainement ce passeport pour des raisons d’Etat, c’est-à-dire, pour des missions secrètes, sans nul doute confiées par le Président Sassou. Mon œil… Kiwounzou Morel, le maire de Makélékélé a lui aussi un passeport diplomatique contrairement au décret présidentiel qui ne l’a pas permis aux maires des arrondissements. Voilà des gens qui sont censés faire respecter les lois du pays et qui les violent. C’est à peine si Morel Kiwoundzou, de par son bas niveau scolaire, comprend le concept de passeport diplomatique. Loin de s’arrêter là, sa fille majeure, Kiwounzou Maurena Darlyne, née le 3 Juillet 1993 à B/ville possède un passeport diplomatique dont le numéro est : D0022530. Une certaine Mavoungou Ongondo Glorya Belancia, née dans la même année que la fille de Kiwounzou, a eu droit, le 10 Aout 2012 a un passeport diplomatique. Ndongo Eboua Edna Sydnese, majeure, née le 25 Juin 1985 a un passeport diplomatique numéroté : D0022599. Que dire de la famille Onanga Alfred ? Ici c’est le comble, presque toute la famille en possède. Il y a par exemple : Onanga Atsoko Joly Dorcas et Onanga Dieudonné.
Le cas des étrangers
La liste est non exhaustive. Ahmed Idriss Zina Wazouna née le 30 Novemvre 1977 à Djamena de nationalité tchadienne, soi-disant chargé des missions aux affaires étrangères, a eu droit à un passeport diplomatique. Rihan Adnan né le 30 octobre 1990 à Paris, un libanais fils de Talal Rihan, possède un passeport diplomatique. Son père libanais gérant de l’olympic palace est un conseiller du Chef de l’Etat. Rihan Adnan n’accompli aucune mission d’Etat si ce n’est allé de temps en temps en Chine faire quelques business. C’est donc pour des raisons de son commerce personnel qu’il a eu ce privilège. Nous avons également le cas d’une certaine Nathalie Ngalulu, un sujet de la RDC à qui on a donné un passeport diplomatique pour les besoin de la cuisse. Kouyaté Ousman né le 15 février 1959 à Bobo, un autre étranger, qui a eu droit à un passeport diplomatique dont le numéro est : D0025474. Le Cornec Michel Charles né le 26 Juillet 1935 à Mekenès (Maroc) a obtenu son passeport diplomatique le 01 mars 2012 à 9h 39. Le numéro de son passeport est : D0025014. Nous n’allons pas nous étendre, il s’agit de tout le serveur informatique du ministère des affaires étrangères en notre possession. Tout ceci juste pour dire que s’il est interdit aux étrangers de posséder le passeport ordinaire congolais, le passeport diplomatique, à cause de l’article dont se vante le ministre, est devenu l’apanage de n’importe qui au Congo-Brazzaville. Il y a donc de l’ordre à mettre au ministère des affaires étrangères. Tout en gardant à l’esprit que le premier responsable de cet état des choses demeure le ministre Basile Ekouébé dont la légèreté dans la gestion des passeports diplomatiques n’est plus à démontrer.23

Extrait de www.congo-liberty.com

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.