(Congo / Françafrique) Les manoeuvres de Sassou Nguesso au profit de son fils

En violation de sa propre Constitution pour la énième fois, Sassou manoeuvre et projette de se retirer au profit de son fils, à l'instar du Gabon, du Togo et de la RDCongo. La France, au nom de la françafrique, y apporterait sa contribution pour soutenir le scénario...

#URGENT. SASSOU VA PRÉTEXTER ÊTRE MALADE POUR SE RETIRER AU PROFIT DE DENIS CHRISTEL SASSOU NGUESSO.

En effet, selon des sources concordantes, les autorités françaises se sont entendues avec Denis Sassou Nguesso pour qu'il se retire en évoquant le prétexte d'être trop malade pour continuer à assurer les fonctions de Président de la République et pour la continuité de l'Etat, il confierait la présidence à son fils Christel.

Tous les fonds détournés seraient rapatriés afin que Denis Christel Sassou Nguesso paye les salaires et libèrent tous les prisonniers qui sont en train d'être jugés par les procès en cours afin de montrer au bon peuple que Denis Sassou Nguesso est en train de punir tous ceux qui ont volé, et tué. C'est à cela que la raison des procès en cours (Mokoko, Dabira, Jean-Martin Mbemba, Okombi Salissa, etc.) qui sont une mascarade puisque Denis Christel Sassou Nguesso les libérera tous après sa prise de pouvoir.

Le concert de Roga en France sert de propagande pour lancer la popularité auprès de la diaspora. Des moyens financiers énormes ont été mis en place avec des tee-short à l'effigie de Denis Christel. Le but est de montrer aux Congolais que la diaspora est d'accord avec Denis Christel et donc ceux du pays ne pourront plus résister. Ainsi, la conférence internationale n'aura plus de raison d'être.

Voilà ce qui se trame sous les décors des faux procès de Mokoko, Dabira, Jean-Martin Mbemba, Okombi Salissa, etc.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.