(Congo) Procès Dabira : Incroyable complot contre les originaires du Pool

Incroyable complot satanique contre les originaires du Pool. Détruire la bonne image de l’homme Kongo du Pool, la bonne image de l’homme vertueux, pieux, de bon gestionnaire respectueux de la chose publique comme l’ont décrit dans leurs livres les ethnologues français qui ont étudié les populations du Congo avant l’indépendance.

Procès Dabira: la vérité sur un crime odieux vient de jaillir !

INCROYABLE COMPLOT SATANIQUE CONTRE LES ORIGINAIRES DU POOL.

dabira-norbert

Détruire la bonne image de l’homme Kongo du Pool, la bonne image de l’homme vertueux, pieux, de bon gestionnaire respectueux de la chose publique comme l’ont décrit dans leurs livres les ethnologues français qui ont étudié les populations du Congo avant l’indépendance.

Faire passer l’homme du Pool pour :

Irascible, nerveux,inconscient, incontrôlable, violent, peu fiable, inconstant,fanatique,extrémiste, délinquant, voyou, terroriste..... à qui on ne peut pas faire confiance, à qui on ne peut pas donner de vraies responsabilités.

Dans le projet diabolique mis en place, l’homme du Pool devait passer comme celui qui est à l’origine de tous les maux dont souffre le Congo afin qu’il soit rejeté par les originaires des autres départements, par les investisseurs étrangers, par la communauté internationale.

- Il fallait absolument détruire toute possibilité de leur donner ou revenir au pouvoir.

Au niveau de l’Etat, leur confier uniquement des postes de responsabilité sans réel pouvoir, juste pour colorer...

- Il fallait détruire leur fierté, les mettre à genoux, les humilier,faire violer leurs femmes par des soldats devant leurs hommes, obliger le garçon à faire l’amour avec sa mère en présence des soldats hilares qui braquent leurs armes sur lui,détruire leurs maisons, leurs champs, leurs outils de travail...
- Il fallait détruire l’école dans le Pool où dans les quartiers où ils sont nombreux pour créer des générations d’enfants ignorants bons à être de simples ouvriers, garçons ou femmes de ménage.
- Faire de leurs filles, des prostituées pour détruire l’autorité du père, c’est-à-dire de l’oncle chef de famille ;
- Prendre comme énième épouse une fille du Pool pour être toujours informé sur ce qui peut se passer de bon dans le milieu du Pool et aussitôt l’étouffer
- Priver de bourses d’études ou d’emplois de cadres aux jeunes du pool qui réussissent malgré tout à s’en sortir.....
Tant et tant de choses diaboliques contre les enfants du Ppool pour les assujettir.

COMMENT CE PROJET DIABOLIQUE A T-IL ÉTÉ MIS EN ŒUVRE ?

En s’appuyant sur le messianisme des hommes du Pool, il fallait créer un GOUROU, donc trouver un agent, un homme ayant comme profil de prieur, guérisseur, l’aider pour créer une sorte de secte dans un village du Pool;

- lui remettre de l’argent pour attirer des jeunes désœuvrés d’abord fumeurs de chanvre, aliénés mentaux, fous.

- Faire croire à ces jeunes qu’ils les guérissait, ainsi ils devenaient des élus choisis par Dieu , des libérateurs pour libérer le Congo aux mains de mauvaises personnes. Élus et choisis par Dieu, ils ne pouvaient pas mourir. Un jeune adepte de la secte d’un guérisseur nommé «  papa Isaï « qui travaillait vers l’église sainte-Anne a été choisi. La secte se situait sur la gauche en partant du rond point de la coupole vers l’église Sainte-Anne, en contre bas du pont. Cet adepte s’appelait Bitsamou Frederic aujourd’hui Ntumi. Il a été ensuite installé dans la partie sud de Brazzaville dans le quartier de kinsoundi vers le barrage du fleuve djoué où il a commencé à soigner les fous.

Installé au village, le contact était gardé, l’argent et les vivres lui étaient régulièrement donnés. Une fois Ntumi bien installé, la mise en œuvre du projet diabolique a commencé. Cela a commencé au départ par la livraison des armes que des officiers de l’armée enterraient à des endroits qu’ils indiquaient ensuite à Ntumi. Celui-ci disait à ces adeptes que « l’esprit saint « m’a indiqué en rêve où nous allons avoir des armes pour aller délivrer le Congo. Les adeptes allaient naturellement trouver les armes là où les officiers les avaient cachées. Sur un signal des officiers à Brazzaville, Ntumi attaquait les quartiers sud de Brazzaville là où vivent en majorité les originaires du Pool. Le prétexte était tout trouvé pour les représailles, pour justifier la violence dans le Pool et dans les quartiers sud de Brazzaville où vivent les ressortissants du Pool, pour : LA MISE EN ŒUVRE DU COMPLOT SATANIQUE CONTRE LES ORIGINAIRES DU POOL.

Au procès de Dabira, le deuxième jour, le général Dabira, certainement par acquis de conscience, vient de révéler ce complot diabolique à la face du monde: «  c’est le général Nianga Mbouala, le chef de la garde présidentielle qui donnait les armes aux ninjas de Ntumi. J’en ai parlé dans une fiche à JDO, mais je n’ai jamais reçu de suite. « C’est capital ce que vient d’avouer le général Dabira.

IL FAUT QUE, AUJOURD’HUI, LA TERRE ENTIÈRE SACHE CE QUI S’EST PASSÉ DANS LE POOL.

Toi enfant du Pool, toi homme et femme justes aimant Dieu, faites connaître au monde, dans toutes les langues, ce crime diabolique, transférez cette vérité à tous vos amis à travers le pays, à travers le monde.

QUE LA VÉRITÉ SOIT CONNUE ! Ainsi nos parents morts seront soulagés là où ils sont, et pour que la machine satanique s’arrête !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.