(Congo) Sassou organise le sabotage de Collinet Makosso

L’époque est décidément étonnante au Congo-Brazzaville où Sassou Nguesso règne en monarque absolu dans un petit pays pétrolier d’Afrique centrale à la physionomie d’une République. C’est peu dire d’affirmer que Denis Sassou Nguesso prépare activement l’échec d’Anatole Collinet Makosso à la tête du gouvernement. Qui l’entoure, qui l’en boit.

SASSOU ORGANISE LE SABOTAGE DE COLLINET MAKOSSO

collinet-makosso-2
sassou-nguesso
 

Ciao pantin

L’époque est décidément étonnante au Congo-Brazzaville où Sassou Nguesso règne en monarque absolu dans un petit pays pétrolier d’Afrique centrale à la physionomie d’une République. C’est peu dire d’affirmer que Denis Sassou Nguesso prépare activement l’échec d’Anatole Collinet Makosso à la tête du gouvernement. Qui l’entoure, qui l’on boit.  

  Marquer à la culotte 

Le recyclage des anciens ministres au sein d’une structure à la présidence de la République aux allures d’un gouvernement parallèle n’est pas de nature à laisser libre cours aux initiatives du nouveau Premier Ministre Anatole Collinet Makosso. Cette structure ressemble à bien des égards à une instance de surveillance du gouvernement. Des anciens ministres chargés par Sassou Nguesso de marquer à la culotte les membres du gouvernement dirigé par Anatole Collinet Makosso. Voilà, Gilbert Ondongo, Adelaïde Mouhani, Rigobert Maboundou, fraîchement débarqués du gouvernement, en mission de coordination de l’action d’Anatole Collinet Makosso. 

Voler la vedette 

Populaire dans la région du Kouilou d’où est extrait l’or noir qui procure plus de 80 % des recettes d’exportation, né après les indépendances des pays africains, Anatole Collinet Makosso, peut-il voler la vedette au chef de l’Etat Denis Sassou Nguesso ? De quoi, Anatole Collinet Makosso, est-il capable ? Homme au charisme d’une huitre, sans humeur ni Ego, avec un sens de la défense de l’intérêt particulier des Sassou Nguesso que l’on dit chevillé au corps, Anatole Collinet Makosso va-t-il trouver sa place aux côtés de Chrystel Sassou Nguesso, Jean-Jacques Bouya et Firmin Ayessa ou plutôt se bornera-t-il à être à l’ombre du khalife d’Oyo.

Anatole Collinet Makosso correspond au cahier des charges dévolu à tous les chefs de gouvernement de Denis Sassou Nguesso depuis le retour aux affaires à la faveur d’un coup d’Etat sanglant déclenché le 5 juin 1997 : inaugurer les chrysanthèmes et essuyer les plâtres. Le job de Makosso, qui n’a aucune autre ambition que de servir les Sassou, est de laisser passer la lumière pour mieux éclairer « Kiki, le pétrolier », persiflent ses détracteurs dans les rangs du pouvoir où la lutte pour la succession est engagée. Complémentaire de Denis Sassou Nguesso, le Premier Ministre Anatole Collinet Makosso parle aux retraités et aux chefs d’entreprises quand le chef de l’Etat s’adresse aux chômeurs et aux créateurs d’emplois. Le second s’adresse aux jeunes sans convaincre. Le premier rassure les plus âgés sans plus de succès. Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. 

Le coup de pied de l’âne 

Anatole Collinet Makosso a-t-il le cuir assez épais pour résister aux coups bas ? La politique n’est pas un univers de bisounours. Le premier à avoir donné le coup de l’âne à Anatole Collinet Makosso, c’est Denis Sassou Nguesso lui-même.
Gilbert Ondongo, qui n’entend pas se démonter, a déjà lancé les hostilités. « Ce sont tous des koro koro, je suis leur chef ». Quelle est la marge d’Anatole Collinet Makosso au sein de cet attelage ?

Antoinette Sassou volera-t-elle au secours de son mentor livré aux fauves par son Président de mari ? 

Benjamin BILOMBOT BITADYS

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.