Pétrole et corruption : ENI-CONGO refuse de jouer le jeu de la corruption

L'opérateur pétrolier Eni Congo vient de déclarer la défaillance de la société KONTINENT appartenant à M. Yaya Moussa... Aujourd’hui la société Kontinent n'est plus capable de payer ses cash call (en d’autres termes, cette société n’est plus en mesure de financer l'activité à concurrence de sa participation sur les permis opérés par Eni)...

Pétrole et corruption : ENI Congo refuse de jouer le jeu de la corruption

L'opérateur pétrolier Eni Congo vient de déclarer la défaillance de la société KONTINENT appartenant à M. Yaya Moussa.  

Pour rappel, M. Yaya Moussa c’est l’ex-Représentant Résident du FMI au Congo-Brazzaville de 2005 à juillet 2009, résident aux USA dans le Maryland, de nationalité camerounaise (donc logiquement exclu de la disposition favorable au contenu local), propriétaire à de Kontinent Congo (société anonyme de droit congolais) qui aurait bénéficié d’une incroyable participation de 10% dans des champs pétroliers dont les réserves récupérables prouvées pour les seuls Tchibouela et Tchendo s’élevaient à 345 millions de barils soit l’équivalent en cash d’un cadeau de plus de 500 millions de dollars.

C’est le même M. Yaya Moussa (associé de M. José Veiga, présumé homme de main du président de la République du Congo et visé par une enquête pour corruption et de blanchiment d'argent) qui a participé à la négociation du plan de renflouement à l’époque où le FMI a accordé au Congo un allégement de la dette de près de 2 milliards de dollars en 2010.  

Aujourd’hui la société Kontinent n'est plus capable de payer ses cash call (en d’autres termes, cette société n’est plus en mesure de financer l'activité à concurrence de sa participation sur les permis opérés par Eni). 

Ce qui est ahurissant dans l’affaire c’est que M. Yaya Moussa, avec la bénédiction de ses comparses du pouvoir de Brazzaville, fait financer l'activité par l'opérateur pétrolier au péril de la vie des millions de citoyens Congolais, mais tire malgré cette défaillance des bénéfices de la production pétrolière. Une véritable escroquerie organisée pour renflouer les poches du camerounais et de ses amis du pouvoir !

Pressée par les institutions internationales, la société pétrolière Eni refuse désormais de jouer le jeu de la corruption. Elle vient de déclarer la défaillance de la société Kontinent. 

Désormais le robinet est fermé. M. Yaya Moussa a le droit, s'il est réellement Congolais, d'exercer des droits de recours pour s'entendre continuer à bénéficier du pétrole congolais. 

Vous avez dit que vous en avez assez de la corruption, maintenant on va vous aider à vous en débarrasser. 

Un seul mot TRANSITION, une seule exigence TRAVAIL COLLECTIF.

Ensemble, pour un Congo uni, libre et prospère. Plus jamais sans nous. Que Dieu bénisse le Congo.

01-laurent-dzaba
Laurent DZABA

Président du Mouvement Panafricain et Citoyen « Bougeons-Nous » 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.