LIVRE : Mythologies postcoloniales. Pour une décolonisation du quotidien

À l’heure où la question du vivre-ensemble émerge comme le grand défi des décennies à venir, l’analyse critique du quotidien français s’impose comme un enjeu crucial.

Mythologies postcoloniales. Pour une décolonisation du quotidien. (Français) Broché – 30 avril 2018

de Etienne Achille (Avec la contribution de), Lydie Moudileno (Avec la contribution de)

mythologies-postcoloniales
À l’heure où la question du vivre-ensemble émerge comme le grand défi des décennies à venir, l’analyse critique du quotidien français s’impose comme un enjeu crucial. Aujourd’hui encore, la pérennité de représentations renvoyant au discours colonial confirme que la naturalisation des idéologies est insidieuse : la République postcoloniale est toujours productrice et preneuse de ce que Roland Barthes appelait dans les années cinquante des mythologies. En faisant du caractère racialisé de la quotidienneté son terrain d’investigation prioritaire, Mythologies Postcoloniales propose de penser la permanence de la race dans sa visibilité comme dans son invisibilité. Cet ouvrage pose les bases d’un répertoire des signes postcoloniaux en relevant et déconstruisant différentes occurrences - anodines pour certains - issues de la culture populaire, étape première à la décolonisation du quotidien et des imaginaires.

Biographie des auteurs

Etienne Achille est Professeur d’études francophones à l’Université de Villanova (Pennsylvanie, USA).

Lydie Moudileno est Professeure d’études françaises et francophones à l’université de Californie du Sud (USA).

Détails sur le produit

  • Editeur : Honoré Champion (30 avril 2018)
  • Collection : Francophonies
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 274534756X
  • ISBN-13 : 978-2745347565

SOURCE : https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/270620/pour-une-decolonisation-du-quotidien?onglet=full

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.