Réponse aux divagations de W. Ognamy, petit-fils du président Jacques Opangault

Cet article est une réponse à Wilfrid Ognamy, contre ses élucubrations et autres divagations envers des compatriotes avec qui, hier, il a partagé le pain, le vin et le café, particulièrement avec le président Modeste Boukadia qu'il vilipende...

Réponse aux élucubrations et divagations de Wilfrid Ognamy, petit-fils de feu président Jacques Opangault

Wilfrid Ognamy mon frérot.

Bonjour, 

C'est quoi encore cette nouvelle guerre que tu déclenches contre les Bakongos qui nous accusent déjà des ceux-là qui ne savent pas vivre ensemble, des primitifs  des sauvages, des ceux-là qui ont tout pillé, qui ont tout volé et qui ont tout tué à tort ou à raison peut importe ?

Nous voulons simplement un Congo uni dans une véritable paix durable .

C'est quoi ce feuilleton de honte?

Mon frère sache le bien que tu deviens la dernière honte des nordistes et des mbochis. 

000-1-ognamy-wilfrid-img-20190425-wa0000
Tout ça que pour des petites sales miettes du pouvoir ! 

Pendant que nous congolais ,  peinons à vaincre le tribalisme qui est déjà dans nos sangs, tu reviens encore envenimer les choses avec tes audios à la con, tes audios ridicules,et haineux qui ne peuvent nous avancer dans la lutte contre la dictature, des audios qui ne nous intéressent même pas pour nous congolais fiers et dignes. 

Est-ce que le Congo d'aujourd'hui, tant divisé a besoin de tes bêtises,tes inepties débitées ? 

Comme je t'avais écrit inbox lors de ton premier audio, croyant que tu m'avais écouté, te voilà refaire encore surface exprimant ta haine viscérale sur les Bacongos. 

Mais Sache que cette fois ci :

"Yo moko oko bounda na bango", tu te battras tout seul avec les Bacongos dans ta guerre idiote que tu as déclenchée par haine. 

Veux-tu que je balance les preuves des miettes que tu reçois de chez ton père adoptif Sassou pour infiltrer ceux qui se battent en vrai pour ce pays tant abîmé ?

Pourquoi étais-tu incapable de répondre à ton cadet biologique sur les raisons, sur les motivations qui ont fait que tu rejoignes maintenant Parfait Kolela que tu as tant insulté ?

Tu dis bien sans honte que les vrais Mbochis sont ceux de Boundji, et ceux de Oyo seraient d'après toi les Mbochis de second rang , des sous-Mbochis,  mais tu oublies que le même Sassou que tu qualifies de sous-Mbochi est celui-là qui te met au lait et au miel à Paris, est celui-là même qui a fait que tes oncles paternels et maternels occupent des postes des hauts et officiers malgré sans niveau scolaire assez élevé .

C'est quoi ce genre d'opposant du président Sassou que tu es ?

La journée tu es opposant du président Sassou et la nuit du devient son petit-fils. 

Tu as été mandaté depuis longtemps par ton grand-père le président Sassou pour semer  la zizanie afin de ramener à Paris la guerre Bacongos-Mbochis . 

Cette fois ci tu te battras tout seul avec ton grand-père contre les Bacongos dans votre propre sale guerre que vous avez créée. 

Ce qui m'énerve dans tout ça c'est quand je t'avais appelé,écrit même inbox pour te dire que mon frère, le chemin de la haine,du commérages, de dénigrement que tu appreintes fera de toi une personnalité malhonnête, une vraie marionnette-girouette, un homme irrespectueux en France, tu as fait semblant de m'écouter or, ces c'est pour me le mettre par derrière par la suite. 

Où en sommes-nous aujourd'hui?

Tu prends l'exemple de ton oncle Nianga Mbouala pour prendre la relève de la vengeance, du massacre sur les populations paisibles des Bacongos qui ne demandent rien si ce n'est la quietude et la paix du coeur. 

Tu as toujours combattu ceux-là qui veulent le retour de la paix définitive, tout ça pour continuer à jouir de tes sales miettes venant de ton grand-père le président Sassou et de tes oncles officiers assassins. 

Pendant que les congolais sont en observation inquiétante sur le cas du général Jean-Marie Michel Mokoko , te voilà venir nous divertir avec tes attaques à caractère tribal pendant ce temps tu étais incapable de l'ouvrir pour condamner les propos haineux tenus par tes chers oncles Nianga Mbouala quand ce dernier s'interrogea sur l'avenir des Mbochis et Okemba qui se jouissait sur le  sang versé et malheur des Bacongos. 

La honte revient à toutes celles et ceux-là qui continuent à écouter et à faire confiance à un infiltré de ton acabit. 

Pourquoi toujours penser que parceque tu es le petit-fils à ton grand-père Opangault et que la politique serait immédiatement ton terrain de prédilection, et que la politique pourrait te réussir si  facilement ?

Tu t'es fait coller l'étiquette de petit-fils de...pour impressionner les congolais idiots en oubliant que un cochon pourrait aussi faire des chiots. 

Tu t'autoproclames avec fierté et honneur président de tel parti politique mais, tu as oublié que ton parti politique fictif n'a même pas cinq membres et compte zéro sympathisant.

Cette hallucination fait de toi un monsieur aigri, c'est pourquoi tu commences à faire du grand n'importe quoi en France : tu es minable et misérable mon frère . 

Si tu continues à distraire cette diaspora qui se cherche à avec peine à trouver des vraies issues pour libérer définitivement le Congo plongé dans sa maladie, je publierai très prochainement  comment, et par quels canaux tu reçois mensuellement les miettes du pouvoir parceque on se connait bien et je te l'avais prévenu déjà au téléphone souviens toi, si tu n'as une mémoire de moineau . 

Fait le 31 juillet 2020 à Compiègne par le fils Mbondzo de la likouala .

SOURCE : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=122852979512454&id=100053632583166&sfnsn=scwspmo&extid=gSgMRQstBaK1HJP2

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.