LE MONDE TOUT DE SUITE AVEC TOI CA URGE

Il est tant de nous éveiller de nous rassembler et d'agir pour notre bien celui de tous et celui des générations à venir et de participer de ce monde qui s'ouvre en tournant le dos a celui qui s'effondre .

Certes pas plus que nous ne pouvons sauver le monde ,qui n'attends pas après nous , personne n'est en mesure de nous sauver si ce n'est nous même et en acceptant de le faire de sauver cette part du monde que nous sommes .

Non nul n'est apte à faire le bonheur d'autrui malgré lui mais chacun responsable de soi, l'est aussi de laisser l'autre tomber dans le malheur.

Le temps nous est compté , non que nous devions encore nous accrocher à ce que nous avons cru essentiel d'un passé comme du présent sous toutes les forme superficielles de confort, de sécurité, et de civilisation dont nous pouvons encore jouir, ici, mais qui nous échappe de plus en plus . Mais les conséquences de notre inconscience de notre irresponsabilité à laisser faire ceux qui font le mal et croient pouvoir en vivre , pousse la vie elle même à nous supprimer quand elle nous avait fait le jardinier de ce paradis pour en donner toute la sève la beauté et en extirper le poison .

 Continuons ainsi que nous le faisons oui depuis quelques décennies, si nous acceptons de lui être inutile, voire nocif à ce monde et à la vie, et accélérons encore comme nous le faisons en laissant crever le règne animal et végétal comme notre prochain, et continuons à nous entretuer pour mettre le plus vite possible la solitude qui mène une minorité a s'effondrer sur eux m^me pour finir de nous faire disparaître au plus tôt.

 Déjà le nombre grandis de ceux a qui en naissant pouvaient être promis à ce monde et qui n'ont plus rien a perdre, la misère reviens plus profonde qu'elle ne l'a jamais été du fait même des moyens que nous savons existé pour l'éviter . Ce que nous avons déjà foutu en l'air de la nature en un demi siècle en à peine 20 ans ne nous reviendra pas si ce n'est sous d'autres forme si nous voulons bien arrêter de gâcher le monde et commençons a en reconstruire ce que nous y avons détruit .

 Ce monde ou l'homme a pris toute la place n'est plus ce qu'il était pas plus qu'il ne sera ce qu'il est .

Nous ne somme plus le singe nu et fragile qui devait se défendre pour survivre , les territoires déserts innexploré  ont tous été conquis par nous , les éléments et leurs mystères ne nous laissent plus démuni face à leur puissance, et nous en avons déjà obtenu notre part, nombre de maladie et autres tares nous ont révélé les moyens de les combattre, mais le danger qui nous guette ne vient plus que de nous même .

 Les solutions politiques d'organisation aux quels nous avons préférer nous conformer plus que de nous prendre chacun en main dans nos actes dans le respect de l'autre et de l'environnement,. Toutes ces autorités et pouvoir que nous avons trop souvent préféré délégué pour ne nous occupez que de soi de moi , et qui devaient nous garantir de vivre ensemble en sécurité ont de toute évidence échouer pour n'etre que des système de domination au profit d'une minorité ? Et cette minorité qui tout en se gonflant d'elle m^me , se réduit de jours en jours se concentre de plus en plus finissant par devoir se protéger dans des forteresses réservées à un nombre de plus en plus limité dont sont exclus un nombre de plus en plus grand d'individus, et nous fait croire qu'il y aurait des places pour les plus combatifs les plus méritant , afin de nous engager dans une lutte sans merci entre nous . Et pourtant malgré le pire que nous pouvons redouté rien m^me des guerres d'élimination qui ont déjà été tenté de nous réduire ne réduit pas la rage humaine de vivre , si ce n'est que la globalisation laisse entrevoir des stades jamais égalé de violence .

L'angoisse pour ne pas dire les névroses de l'égoismes animent ces minorités de plus en plus éperdues d'eux même , non seulement les amènent à gâcher de plus en plus vite les ressources et richesses de cette terre, en poussant a l'hyper consommation tous ceux qui les suivent et les engraisse , mais la spirale dans laquelle ils s'enferment les rend aveugle a ce qu'il sont prêt a laisser, à leur propre descendants, leur propre progénitures , leurs propres enfants , laissant autour le monde se désagrégé en attendant leur propre désagrégation .

 Comme ce fut pourtant leur privilège et leur panache ,   loin de faire ruisseler leur richesse en ce monde, celle ci ne cesse de le raviner à leur profit ,de le ruiner, de ruiner ce qui est ou qui a été fait en croyant pouvoir se l'accaparer à la découpe, pour le franc symbolique avant de le piller pour eux, et n'en rien n'en laisser qui vaille aux autres  . Que nous en soyons privé pour que tout soit privé exploitable et spéculatif dans une économie virtuelle irréelle stérile et improductive devient insupportable a la vie elle m^me  .

 Qu'on nous parle d'effondrement , de globalisation , d'émigration , tout est dit pour amener les plus lâches, dont nous sommes en majorité, à se détourner des autres , de la réalité voire de nous même en continuant de nous mentir , en nous persuadant de l'inéluctabilité des choses , d'une soit disant nature humaine inaltérable, ou simplement en croyant pouvoir tirer notre épingle du jeu …

 Descendez sur les places allez sur les ronds points marchez aux cotés des autres, cherchez sur cette toile qui nous est donnée et leur échappe encore, ouvrez vous , penser par vous m^me , découvrez que vous n'êtes pas seuls à le faire et à croire encore qu'un autre monde est possible, venez voir combien, sans compétition, sans convoitise, sans conformisme, nous sommes nombreux à nous rencontrer au delà de nos idéologies de nos certitudes , à  nous redécouvrir parfois pour le simple plaisir d'être ensemble et de se retrouver semaine après semaines à construire . Combien dans une large abnégation nous sommes nombreux a chercher de nouvelles solutions ou chacun puisse participer et prendre sa part sans peser sur l'autre. . Combien d'expériences sont menées de vivre autrement, dans des communautés plus humaines  que globale,  plus fraternelles , avec des besoins mieux maitrisés dans des environnements plus protégés, partagés, et plus respectueux de la vie, de l'autre,  de la nature .

 Voyez comme nous sommes nombreux à être surs de pouvoir vivre ce monde qui peut advenir , sinon que ferions nous à nous opposer a celui qui s'effondre .

 Combien il est fort riche et puissant de joie , de chaleur et de vie de se retrouver non à nous opposer, à casser comme ils disent ,ou à gâcher commeils font  , mais à reprendre main sur notre monde et parfois à en exiger le meilleur tout de suite malgré les interdictions et les répressions qu'on nous oppose pour nous faire accepter de survivre ..

 Combien, de la santé de la charité de l'éducation comme du patrimoine et des institutions sociales et de justice ce ce qu'il nomment acquis sociaux qu'il ne cessent de confisquer , Combien nous pouvons être fiers de ce qui nous à été légué  si nous nous donnons les moyens de l' entretenir, de le chérir, de le partager, d'en profiter en toute intelligence, tous ensemble, et d'en faire profiter le plus grands nombre qui pour la pluspart n'y ont encore pas acces alors qu'on nous le reprends déjà.

 Oui le monde ne s'est pas fait en un jour et celui dans le quel nous nous engageons va prendre du temps , mais sachez par contre que ce monde ci ou vous vivez ou vous survivez , tout au moins celui de l'humain, peut disparaître en un instant , en un milliardième de seconde a l'échelle de l'univers , et nous avec si nous continuons tel que nous le faisons à nous laisser mener et à ne nous tourner que sur nous même .

 

Ahou ahou ahou

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.