La solidarité à l'américaine

Le drapeau américain comme symbole de solidarité ?

Aux États-Unis, c'est tout à fait normal d'avoir un mât de drapeau devant votre maison. Peut-être, on observe environ une maison sur cinq ou dix qui en possède un. Pendant certains jours fériés, c'est plus probable de voir des drapeaux américains fièrement accrochés. Ou après un attentant, on voit assez souvent une vague de nationalisme qui pousse des personnes de l'accrocher fièrement. Bien sûr, il y a aussi pas mal de gens pour qui l'utilisation du drapeau est pour signifier que vous êtes pro-Trump, c'est-à-dire un type qui se tient au rêve de "Make America Great Again." Donc, le drapeau est aussi un symbole d'une Amérique de Trump. Une Amérique qui soutient Trump sans honte.

Et puis on a cette crise sanitaire. Le coronavirus est en train de frapper le pays fortement. Chaque jour, Trump se redresse devant le peuple pour mener «cette guerre» avec son habitude à déferler son gros paquet de mensonges et en montrant son besoin d'être vanté par son équipe. Et comme d'habitude, les Trumpians croient que le Donald dirige la crise presque sans faute. 

Depuis quelques jours, on a un mouvement de «montrer votre drapeau» comme symbole de solidarité. Non, je ne plaisante pas. Gouverneur DeWine d'Ohio a dit : «We’ve been attacked by this virus. We have to pull together,” DeWine said. “Fly that flag every single day.”  («Ce virus nous a attaqués. Il faut être solidaire. Volez ce drapeau.»)

Moi, je le trouve ce geste ridicule. Un drapeau ne me soignera pas. Pire que ça, notre gouvernement fédéral ne fait rien, ou très peu, pour résoudre la crise sanitaire. Mais aussi, c'est un moyen de dire : il faut que vous souteniez notre cher président qui est si incroyable.

C'est ça notre solidarité américaine : être patriote pour que Trump puisse être réélu. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.