Jerome Jessel
Journaliste indépendant et auteur
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 oct. 2022

Jerome Jessel
Journaliste indépendant et auteur
Abonné·e de Mediapart

Jean-Pierre Valentini : « la pénurie de pétrole n’est pas pour demain »

Cet expert en matières premières, ancien dirigeant du groupe pétrolier suisse Trafigura est convaincu que l’or noir a encore de beaux jours devant lui.

Jerome Jessel
Journaliste indépendant et auteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le pétrole a-t-il encore de l’avenir ?  Au vu de l’actualité, la question ne s’est jamais posée avec autant d’acuité. Mais le spectre du « peak oil », ce pic pétrolier qui annoncerait le début du déclin du pétrole, semble de plus en plus s’éloigner. C’est en tout cas l’avis de Jean-Pierre Valentini, ancien responsable du trading chez Elf Aquitaine : « C’est vraiment serpent de mer, depuis 1956 et les théories du géologue Marion King Hubbert, on prédit la fin du pétrole mais la pénurie n’est pas pour demain. Il y a sans cesse de nouvelles découvertes de gisements.  Mieux les progrès technologiques pour récupérer beaucoup plus de pétrole des puits existants ont permis à la production de suivre la demande. Et depuis plusieurs années, elle continue de le faire grâce au pétrole de schiste à l’instar de ce qui se passe aux Etats-Unis. »

https://www.e-briancon.com/84819/jean-pierre-valentini-itineraire-dun-pro-de-lor-noir/

Des records de production

En 2010, l’Agence internationale de l’énergie (AIE), créée en 1974 lors du premier choc pétrolier annonçait que le « peak oil » avait été atteint en 2006. Vraiment ? En novembre 2018, la production mondiale atteint un nouveau record. Cette année-là, la production aux Etats-Unis atteint 7,6 millions de barils quotidiens soit le même volume que cinquante ans en arrière ! La perspective du pic pétrolier est alors repoussée par l'AIE à 2025, suivant l'hypothèse selon laquelle le boom du pétrole de schiste américain continuera à compenser le déclin du pétrole conventionnel. Prévoir une date exacte de la fin du pétrole s’apparente donc à lire dans le marc à café. L’estimation de ces quantités est, par ailleurs, dépendante des enjeux géopolitiques. La guerre entre l’Ukraine et la Russie, deuxième exportateur de pétrole mondial, a rendu les prévisions encore plus approximatives.

https://www.africaintelligence.fr/petrole-et-gaz_finance-et-justice/2021/03/17/la-seconde-vie-de-l-ancien-directeur-afrique-de-trafigura-jean-pierre-valentini,109650679-art

 2025, 2030 ou…2070 ?

Dans son rapport annuel 2021, l'AIE prévoit quatre scénarios selon les politiques menées par les États. La date du pic pétrolier dépend de ces politiques : dans les années 2030 avec les politiques actuelles, en 2025 si les engagements des États sont tenus, ou encore plus tôt s'ils adoptent des politiques menant à la neutralité carbone en 2050. D’autres, en revanche, ont une lecture bien différente. A commencer par les prévisionnistes de British Petroleum. Au rythme actuel de 1 700 milliards de barils par an, cela assure presque 50 ans de réserve. Jean-Pierre Valentini : « De toute façon, on aura toujours besoin de pétrole pour produire des matériaux utiles comme du plastique, de l’asphalte, du goudron, de la paraffine ou des lubrifiants… Et que va-ton faire de l’essence ? On ne va pas tout de même la brûler ! » Et l’ancien dirigeant du groupe suisse Trafigura, troisième groupe pétrolier au monde, d’ajouter : « Le continent africain avec des pays comme l’Angola et le Nigeria a un gros potentiel de ressources pétrolières. Quand ces pays auront trouvé une stabilité politique, ils pourront présenter une vraie solution d’avenir pour la production de brut. » A l’image aussi, du Venezuela, qui regorge de pétrole extra-lourd et dont les prochains progrès technologiques en raffinage pourraient lui permettre une vraie opportunité. Bref, la fin du pétrole ne semble pas pour ce siècle.

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/les-ultra-riches-francais-toujours-aussi-nombreux-en-suisse_1963653.html

La carrière de Jean-Pierre Valentini en quelques dates

En ce qui concerne le parcours de Jean-Pierre, plusieurs dates sont à prendre en considération.

  • 1988 : Jean-Pierre Valentini obtient un MBA « Finance et Management » à l’Université de Hartford.
  • 1988 : il effectue un stage chez Elf Houston (USA).
  • 1990 : il est responsable du trading au sein du groupe Elf Afrique, qui fait partie des principaux fournisseurs du pétrole de la France.
  • 1990-1992 : Jean-Pierre Valentini rejoint la raffinerie de Donges en Loire-Atlantique. Ce raffinage a été édifié en 1933, mais la Seconde Guerre mondiale a détruit cette entreprise. Ensuite, une seconde reconstruction a été réalisée en 1947. Désormais, elle est exploitée par une nouvelle compagnie.
  • 1992-1995 : il retourne chez l’entreprise « Afrique Elf » en tant que trader.
  • 1995 : Jean-Pierre Valentini prend la tête du pôle trading en Afrique de l’Ouest au sein du groupe Elf.
  • 2004 : il intègre la firme Trafigura en tant que « Responsable trading pétrole » de l’Afrique de l’Ouest.
  • 2008 : Jean-Pierre Valentini devient trader en Afrique de l’Ouest et de l’Est.
  • 2008-2016 : il prend la direction de Trafigura Afrique, qui est une société de courtage pétrolier, d’affrètement maritime et d’acheminement de matières premières. C’est l’un des plus gros marchands de métaux et de pétrole. La firme pèse près de 120 milliards de dollars du chiffre d’affaires, ce qui la place en troisième position des plus grandes entreprises pétrolières. Le siège se trouve en Suisse, plus particulièrement à Lucerne.
  • 2011-2015 : il devient directeur de nombreuses activités du groupe en Afrique (pétrole, métaux, distribution, logistique...).
  • 2016 : il entame une carrière de consultant international dans les matières premières (trading, arbitrage, logistique), et devient actionnaire dans de nombreuses entreprises (mines, certification de montres, immobilier).

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France

Affaire Pellerin : la fuite judiciaire qui menace l’Élysée et le ministère de la justice

Le député Emmanuel Pellerin, visé en septembre dernier par une enquête en lien avec sa consommation de cocaïne, a été prévenu des investigations en cours, pourtant censées rester secrètes. L’élu des Hauts-de-Seine affirme que l’information lui a été transmise par Thierry Solère qui lui aurait dit la tenir du ministère de la justice. Le conseiller politique du président de la République et Éric Dupond-Moretti démentent.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal — France

Le député Pellerin : la cocaïne en toute impunité

Député des Hauts-de-Seine de la majorité présidentielle, l’avocat Emmanuel Pellerin a consommé de la cocaïne avant et après son élection à l’Assemblée en juin dernier, d’après une enquête de Mediapart. Confronté à nos éléments, il a reconnu cet usage illégal. Saisie en septembre dernier, la justice n’avait pourtant pas souhaité enquêter.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal

TotalEnergies est visée par une enquête préliminaire pour mensonges climatiques

Selon nos informations, la multinationale pétrolière est l’objet d’une enquête ouverte par le parquet de Nanterre à la suite d’une plainte au pénal pour « pratiques commerciales trompeuses ». Ce délit ouvre la voie à des sanctions pour « greenwashing ». Une première en France.

par Mickaël Correia

Journal

TotalEnergies : l’heure des comptes

TotalEnergies sait que ses activités sont nocives pour le climat depuis 1971. Pourtant, le géant pétrolier continue d’émettre autant de gaz à effet de serre que l’ensemble des Français·es. En pleine crise énergétique, TotalEnergies a annoncé début 2022 un bénéfice record de 14 milliards d’euros. Retrouvez ici nos articles et nos enquêtes sur une des multinationales les plus polluantes au monde.

par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog

SOS solidarité pour famille intégrée en péril

Le recours contre l'OQTF du 6-12-22 a été rejeté. Cette famille, avec trois jeunes enfants est menacé de mort dans son pays, risque l'expulsion. Conséquence immédiate : logés au CADA (hébergements demandeurs d'asile) de Cebazat, ils seront à la rue le 31 janvier et si le 115 ne répond pas ce jour-là ou ne propose rien... SOS solidarité rapide et concrète dans ce billet. A vous de jouer.

par Georges-André

Billet de blog

OQTF : la réalité derrière ces quatre lettres

À cause de l'OQTF, j'ai perdu mon travail étudiant. Je me suis retrouvé sans ressources du jour au lendemain, sans rien. C'est très dur, car je cotisais comme tout le monde. Avec ma compagne, on attend une petite fille pour juin prochain. D'ici là, je dois me terrer. J'ai l'impression de vivre comme un rat, j'ai tout le temps peur de tomber sur la police. Je ne suis certes pas Français, mais j'aime la France comme j'aime le Sénégal.

par Couzy

Billet de blog

Nous, les banni·e·s

À travers son nouveau podcast « Nous, les banni·e·s », La Cimade a décidé de donner la parole aux personnes étrangères qui subissent une décision de bannissement. Pour illustrer la violence des interdictions de retour sur le territoire français (IRTF), 5 témoins partagent leurs histoires, de leur départ vers la France jusqu’aux difficultés d’aujourd’hui.

par La Cimade

Billet de blog

Loi sur l’immigration : la nouveauté sera de rendre la vie impossible aux immigrés

Le ministre de l’intérieur, comme ses prédécesseurs, veut sa loi sur l’immigration destinée notamment à expulser plus efficacement les étrangers faisant l’objet d’une OQTF. Mais pourquoi, une fois de plus, le gouvernement ne s’interroge-t-il jamais sur les causes profondes de cette immigration ?

par paul report