Docteur Fenech et Mister Fillon

Mais non la justice n'est pas la même pour tout le monde, Monsieur Solère !

Bombe Le Torse ! Bombe Le Torse !

Non mais maintenant sinon on pourrait peut-être lui lâcher les noisettes à Fillon non ?

Autant je pense - sans en avoir les preuves - que c'est un escroc, autant je trouve sa femme pas très causante, autant je pense que non, c'est pas un justiciable comme les autres, autant je pense que oui, les juges font parfois de la politique, autant je pense que oui, quand même, ils n'ont pas à prendre en compte les périodes électorales pour titiller les politiques, autant oui, je pense que le peuple a raison de faire déjà un procès à Fillon...

... Autant il a le droit de faire sa vie.

 Il ne sera pas coupable tant qu'il ne sera pas condamné. On a le droit d'être en colère mais de la même façon il a toujours le droit de se présenter aux élections.

Le père Fenech qui commence à sortir sur BFMTV des diagnostics psychiatriques à la mords-moi le noeud sur la blessure narcissique et le déni de réalité de François, je crois que c'est lui qui fait un déni : Fenech le fin renard et tous ses potes de la droite gentille, catholique et incapable par conviction du moindre péché, y en a pas un seul qui était au courant des enfumages d'emplois fictifs bien sûr ! Nooooon !!

Tous ces mecs-là savent très bien comment ça se passe, ils font pareil et aujourd'hui, ils veulent sortir le seul qui s'est fait pincer, ah ah ah !

En même temps si vous allez par là, le Fenech, s'il confond psychiatrie et politique, c'est peut-être pas par hasard : tout comme les premiers en politique à déclarer les yeux dans les yeux qu'ils sont des incorruptibles sont souvent ceux qui détournent l'argent public, ceux qui arrivent à ce niveau de pouvoir sont certainement un peu dévissés du bulbe.

Tiens, presque, j'irais au Trocadéro demain pour soutenir François contre ses cons de potes, juste pour le principe.

Enfin ça je pourrai pas le faire bien entendu, vu que la maire socialiste de Paris m'a fait expulser comme une merde de mon logement parisien, disant merde à la loi DALO et merde à la loi et merde à la circulaire de son propre ami socialiste Valls qui demandait aux préfets de ne pas expulser les DALO sans relogement. Grâce à la République, j'ai plus le droit d'être français, j'habite dans un trou et je peux même plus bosser.

Désolé, François, je pourrai pas être avec toi demain contre le système.

Mais je suis sûr que ton directeur de campagne a raison : le peuple français voulait un candidat anti-système, il l'a trouvé ! C'est un mec qui vit dans un château. On peut toujours rêver, vois avec Mélenchon si vous pouvez pas faire la septième République, autant passer la sixième tout de suite, comme un vrai pilote de course, il a raison Dutronc, ça fera gagner du temps vu qu'elle doit déjà être moisie avant d'avoir existé.

Vive la République Ploutocratique de France !

www.jeromevigliano.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.