Michel "Eparcyl" Laloue, le Mythomane Désaxé de l'Affaire Estelle Mouzin

L'homme qui a fait 24 mois de prison ferme dans le cadre de l'affaire Estelle Mouzin (jeune fille de 9 ans disparue en 2003 et jamais retrouvée), continue ses menaces de mort et appels malveillants sur les réseaux sociaux avec quiconque lui déplaît. Et la justice laisse faire.

Michel Laloue sur Périscope Michel Laloue sur Périscope

24 mois de prison ferme, en période de probation, 25 inculpations à son actif, tentative d'homicide à la hache sur un internaute, déclaré à son procès "dangereux sur le plan criminologique" par un expert auprès des tribunaux, sous obligation de soins psychiatriques. En liberté non surveillée. Et la police refuse de prendre les plaintes des internautes.

Attend-on qu'il ressorte sa hache ?

Cet article continue ici avec tous les détails et la documentation vidéo, photo, audio, presse.

 

NB : l'utilisation des qualificatifs du titre de cet article se base d'une part sur les déclarations de Jean-Pierre Bloch, ex-directeur de la police judiciaire de Versailles et co-présentateur de Non Elucidé sur France TV, et d'autre part sur l'expertise psychiatrique effectuée sur Michel Laloue pour le TGI d'Avignon en 2016.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.