Jérôme Vigliano
Animateur radio, comédien, orphelin et en guerre pour faire prendre leurs responsabilités à ceux qui m'ont démoli.
Abonné·e de Mediapart

84 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 janv. 2022

Michel "Eparcyl" Laloue, L'Homme Qui N'était Pas Un Problème.

Non, cet individu, déclaré psychotique dangereux par l'expert auprès du TGI d'Avignon, ne semble pas être un problème puisque personne ne l'arrête. Il l'a bien compris, son leitmotiv, son slogan, son claim, c'est "tranquille". Non en fait, le problème, c'est les flics.

Jérôme Vigliano
Animateur radio, comédien, orphelin et en guerre pour faire prendre leurs responsabilités à ceux qui m'ont démoli.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Profil Laloue Bigo

J'ai assez cherché à fignoler, j'ai plus le temps plus la santé. Michel Laloue me l'a volée - nous l'a volée - avec la complicité criminelle de la gendarmerie, de la police et de la justice.

Alors juste en vitesse, un instantané des activités criminelles de ce truc en liberté à la date du 19 janvier 2022.

Toujours en liberté sursitaire d'une peine de prison de deux ans ferme prononcée par le TGI d'Avignon le 20 septembre 2019, pour menaces de mort avec arme, cyberharcèlement (sur les réseaux sociaux Périscope, Bigo, Instagram, Facebook, Twitter...), dégradation des conditions de vie de ses victimes, etc, etc, etc... Etc... Michel Laloue continue. Le jugement intégral est tout en bas.

Michel "#eparcyl" #Laloue a été banni ce matin de @BIGOLIVEapp et a créé un autre compte immédiatement, continuant à violer les termes de son jugement correctionnel (interdiction d'aller sur les réseaux sociaux). Avec la "bénédiction" de la @Gendarmerie et de la @PoliceNationale, massivement alertées depuis des années (des années), par courrier, téléphone, plaintes en bonne et due forme avec tonnes de preuves à l'appui.

Michel "#eparcyl" #Laloue, reconnu "fou" et dangereux par l'expert auprès du TGI, continue de ridiculiser la @Gendarmerie, la @PoliceNationale et la #justice, sous leurs applaudissements, en pleine période de sursis d'une peine de prison de deux ans ferme. Hi ha !

Ces vidéos de Michel "#eparcyl" #Laloue et les captures d'écran ont été diffusées et captées ce matin, 19 janvier 2022, avec témoins. Au moins 4 plaintes sont en cours contre lui, sans réponse du Procureur d'Avignon - où il habite - qui continue sa sieste et laisse faire #Laloue. Une autre vidéo de ce matin ici.

La Méthode Patulacci

La plainte que j'ai déposée à la gendarmerie d'Eguzon (Indre) le 13 août 2021 (il y a 5 mois) n'est toujours pas traitée par le Procureur. Il y a au moins 4 plaintes contre Michel Laloue de quatre personnes différentes dont sa demi-soeur Evelyne (c'est à sa propre famille qu'il s'en est d'abord pris). Aucune plainte n'est traitée à ce jour à notre connaissance. Aucune interpellation de Laloue, le commissariat d'Avignon sachant parfaitement où il habite : à quelques centaines de mètres... Mais le commissariat d'Avignon, tous les gens qui l'ont appelé pour les alerter le savent, il a autre chose à faire : a fortiori, lever le coude !

En août 2021, Michel "#eparcyl" Laloue est venu jusque chez moi, après un périple de 570 km sur un scooter 50 cm3... spécialement et juste pour me menacer et placarder des affiches insultantes et diffamatoires dans mon village de Gargilesse-Dampierre.

Ce faisant, il s'est fait choper, pas par moi, par la mairesse, Mme. Sabroux-Idoux, et un adjoint au maire, à qui il a fait un bras d'honneur quand l'adjoint lui a enjoint de cesser l'affichage. Ca s'appelle un flagrant délit et quand le flagrant délit concerne un individu en liberté probatoire (sursis), s'il est chopé par les forces de l'ordre comme ils avaient obligation de le faire, le parcours est le suivant : les FDO préviennent le Procureur, garde à vue, comparution immédiate devant un juge d'instruction, et dans le cas de #Laloue, donc, mandat de dépôt (direct prison) et un an de taule supplémentaire sans toucher 20000. C'est ce qui aurait du arriver en août 2021. Michel Laloue devrait, selon la loi, être actuellement en prison jusqu'au 20 septembre 2022. Et il est en liberté.

C'est le gendarme Dano qui m'a prévenu que Laloue était dans mon village en train de "m'afficher" (il a déjà été condamné pour ça, c'est son obsession), moi je ne savais même pas. Le gendarme m'a appelé... C'est tout. Il m'a téléphoné, c'est super, la gendarmerie a le téléphone ! Elle a le téléphone mais pas les menottes ; les menottes c'est quand même plus utile. A la réflexion on se dit : "Euh... Bon.. Mais pourquoi il m'appelle ?". Normalement, c'est le Procureur qu'il faut appeler, Messieurs les gendarmes. Donc il m'appelle et il bouge pas. Code de procédure pénale, 54.

Non je sais, là, vous vous dites "Mais fallait lui demander pourquoi ils ont pas bougé !". Mais je lui ai demandé ! Par écrit. J'ai le mail, auquel le gendarme Dano n'a jamais répondu. Peut-être que l'Inspection générale de la gendarmerie nationale le ferait répondre ?

Plainte Contre Laloue

Ce jour-là, Laloue pris en flag, la mairesse a immédiatement alerté la gendarmerie d'Eguzon, qui n'a pas bougé, en violation du... Code de procédure pénale, article 54, voilà ! Bien ! Mettant ainsi ma vie en danger (Code pénal 223-1). Quand  je l'ai rappelée, elle ne m'a pas dit qu'elle allait déposer plainte ou remplir ses obligations de mairesse, non, elle m'a dit de déménager pour échapper à Laloue...

La mairie de Gargilesse s'occupe de tout :

1. La mairie communique mon adresse à un fou dangereux.

2. Le fou dangereux vient me menacer chez moi.

3. La mairie me dit de dégager si je veux être tranquille.

Efficacité, méthode.

Je rappelle que c'est précisément la secrétaire de cette mairie (Stéphanie) qui a joyeusement (vidéo) fourni mon adresse personnelle à ce cinglé en 2019 et qu'elle n'a toujours pas été entendue par la justice, s'étant rendu complice de Michel Laloue (le gendarme Dano, brigade d'Eguzon, ayant refusé de prendre ma plainte contre elle le 1er. août 2021 en même temps qu'une autre plainte contre Jean-Claude Chiquet, autre repris de justice m'ayant volé ma voiture). Hé oui je sais, ça fait beaucoup de taulards pour un si petit bled paumé, le plus beau de France selon Stéphane Bern.

Stéphanie est par ailleurs toujours en poste dans deux mairies malgré son grave délit et plusieurs employés de la mairie continuaient aux dernières nouvelles de répondre au téléphone, discuter avec Michel Laloue... Et continuaient de donner foi à ses délires psychotiques. Comme par exemple Claudine, qui en septembre 2021, a discuté au téléphone avec Michel Laloue ou un de ses lieutenants (oui il est très aidé...) de mes chats... Claudine qui est donc ensuite aller casser les couilles à mes voisins en demandant s'ils étaient bien nourris. Ma voisine qui lui a fait comprendre qu'il faudrait s'acheter une cervelle maintenant. Claudine qui comme dans 100% des cas de cette histoire, n'avait pas l'identité de la personne au téléphone... Mais qui l'a cru sur sa bonne foi, tout en connaissant tout à fait le passif de son administration locale.

Vous avez demandé la République, toutes nos lignes sont actuellement occupées

En août 2021, c'est cet individu que la gendarmerie d'Eguzon a laissé en liberté : Michel Laloue, sortant de taule, en période de sursis d'une peine de prison de trois ans dont deux ferme,  pour menaces de mort avec arme, cyberharcèlement, dégradation des conditions de vie de ses victimes, reconnu psychotique et dangereux sur le plan "criminologique" par les experts de plusieurs tribunaux, récidiviste aux 26 condamnations (vingt six), dont une de deux ans dans le cadre de l'affaire Estelle Mouzin et deux ans pour avoir affirmé vouloir foutre un coup de hache à un internaute du réseau social Périscope avant d'être interpellé par la police (avec la hache) dans une chambre d'hôtel à 500 km de chez lui.

Ensuite, ça a continué, le gendarme Dano (Eguzon), en septembre 2021, a encore une fois violé le Code pénal (322-14 et autres, blablabla) en se rendant coupable de complicité de swatting : un individu non identifié (tiens ?) par lui l'a appelé et lui a dit que j'avais besoin d'aide (traduisez : "il va se suicider" - il faut préciser que non, je ne suis pas suicidaire ?).

Le gendarme Dano n'a pas vérifié qui l'appelait, de fait il n'avait pas l'identité de l'appelant, mais il a quand même - encore - envoyé une patrouille de gendarmerie (le swatting c'est ça), qui est allé casser les couilles de mes voisins, pendant que moi je me suis barré de chez moi, dans la mesure où la gendarmerie, plutôt qu'interpeller Michel Laloue, préfère s'en rendre complice. Les SMS que j'ai échangés avec le gendarme Dano prouvent qu'à ce jour, il n'a toujours pas l'identité de l'appelant - ou alors il ne veut pas me la donner... Serait-ce un certain Michel Laloue, le psychotique contre qui j'avais déposé plainte le 13 août 2021, un mois avant, plainte prise par... la brigade du gendarme Dano, qui connaît parfaitement l'histoire et sait parfaitement que non, je n'ai pas "besoin d'aide" ! Et c'était une plainte contre Laloue pour... Swatting. J'espère que tout le monde suit parce que les gendarmes eux, ils ont pas l'air de piger...

Le gendarme Dano qui refuse également d'aller récupérer la voiture qu'un autre cinglé (repris de justice avec casier) m'a volée le 10 juillet 2021 et qui m'a également menacé de mort, frappé, agressé avec un complice, vidéo ici. Et rappel à la loi reçu par Jean-Claude Chiquet donc, le voleur hystérique, ici.

Rappel à la loi Chiquet

Et ici, un extrait audio hystérique des menaces de mort.

Les gendarmes d'Eguzon qui ont régulièrement violé le Code pénal (226-4), en s'introduisant chez moi sur un terrain privé, avec clôture et indication claire de propriété privée, sans motif valable et sans réquisition judiciaire. Normal, c'est la victime qu''il faut emmerder. S'introduire au 25 rue de la grande monnaie à Avignon, chez le coupable, ça c'est moins facile !

Cherchez les micros !

Les gendarmes qui, la dernière fois où je les ai appelés - pour qu'ils récupèrent ma voiture volée plutôt que m'envoyer au casse-pipe tout seul comme ils l'ont fait, m'ont rétorqué "Oh Monsieur, je parle plus avec vous, vous nous enregistrez à chaque fois !"... Et c'est moi qu'on traite de parano... Si j'avais enregistré les gendarmes au téléphone, comme vous pouvez le voir, ce serait en ligne ici... Par contre j'ai des mails et des SMS, c'est vous qui voyez, Messieurs.

Ah je sais ce que vous vous dites : je cherche les emmerdes, c'est évident ! Deux cinglés, c'est forcément de ma faute ! Rassurez-vous, je bouge plus, je dors plus, je pleure toute la journée, je fais des cauchemars toutes les nuits, je gèle de froid, je dis rien. A part quelques articles comme ça quand j'ai la force - non, pas la force, la rage, pardon.

Puisque c'est la fête du slip, Messieurs des forces de l'ordre et de la justice pour les riches, continuez à coller des enveloppes et faire des alcootests. Michel Laloue vous salue bien - "tranquille" !

La majorité des gens à qui je raconte désespérément cette histoire depuis deux ans et demi me répondent que l'hypothèse la plus évidente est que les forces de l'ordre attendent simplement que Michel Laloue tue quelqu'un...

Ci-dessous, jugement correctionnel (TGI d'Avignon) du 20 septembre 2019, condamnant Michel Laloue à trois ans de prison, dont deux ferme. Pour la 26e fois...

Non c'est tout.

Jugement 1
Jugement 2
Jugement 4
Jugement 5
Jugement 6
Jugement 7
Jugement 8
Jugement 9
Jugement 3

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey