Pôle Emploi Ou l'Ecole Des Bons A Rien

Sauvez la France, offrez des téléphones aux administrations publiques françaises.

E.T. Téléphoner E.T. Téléphoner
25 février 2016, un jour comme un autre, pour ceux qui ont suivi mes aventures avec les administrations grabataires de la République de France.

Quelques épisodes récents.

1. En juin 2015 je suis expulsé illégalement et violemment de mon logement (je suis prioritaire DALO).

2. Toute ma vie part en fumée, un mois à la rue, des nuits blanches, tout est à reconstruire, ma santé part encore plus en vrille à vitesse grand V, je suis catapulté en rase campagne à 300 km de Paris, toute chance de trouver du travail dans ma branche anéantie.

3. Pendant des mois (et c'est loin d'être fini), je reconstruis toute la machinerie administrative personnelle - et pour quelqu'un de maniaque comme moi, c'est une grande détresse que de voir cette désorganisation imposée par la mise à la rue.

4. 5 février 2016 : je fais ma déclaration d'impôts sur le revenu 2014, en retard, avec explication du retard.

5. 11 février 2016 : j'écris au Trésor Public afin de connaître le délai pour récupérer mon avis d'imposition (pour une demande d'aide juridictionnelle et pour toucher mes 500 fabuleux euros de Pôle Emploi). En re-précisant à nouveau que "je suis désolé Madame d'avoir déclaré très tard, je sais que je suis un vilain garçon mauvais citoyen mais vous comprenez bien, Madame la commissaire Robert de Paris 9e, les directives ministérielles elle s'en tape et Maître Louvion, le DALO, il s'en fout, ils m'ont botté le cul comme en URSS sous un gouvernement socialiste et m'ont foutu dehors, alors voyez-vous, je peux pas tout remettre à niveau en deux jours je m'excuse Madame").

Je mets également toutes les coordonnées de mon interlocuteur au Trésor afin que la dame de Pôle Emploi prenne juste son téléphone et demande au Trésor Public : "bonjour Muriel, combien le monsieur vous a déclaré ?" ; top chrono : 1 minute de travail et on passe à la suite.

6. 24 février 2016 (13 jours plus tard) : pas de réponse du Trésor Public, pas de réponse de Pôle Emploi, à qui j'ai aussi expliqué la situation. Et suspension du versement de mes allocations ASS (ça va sauver la Dette). Pôle Emploi n'a pas appelé le Trésor Public, le Trésor Public fait le mort.

J'envoie un mail conjoint à tout le monde le 25 février 2016, le Trésor Public dort toujours, sachant que je prends le chemin de me retrouver une énième fois en cessation de paiement de mes charges courantes.

Quant à Pôle Emploi, la dame me répond : envoyez-moi votre avis d'imposition et je ferai le nécessaire...

Je crois qu'elle ne doit pas avoir le téléphone la pauvre... Avec tous ces milliardaires qui ne paient pas leur impôts, le Trésor Public doit avoir des coupures de budget.

Voilà le fonctionnement des administrations publiques : ENVOYEZMOILEFORMULAIREENVOYEZMOILEFORMULAIREENVOYEZMOILEFORMULAIRE.

La différence avec des boîtes où ils pourraient prendre un coup de pied au cul c'est que là, ils font pas marcher leur tête : ils préfèrent perdre leur temps à écrire des mails que prendre leur téléphone et GERER la situation. C'est tellement plus constructif.

Et moi, j'ai plus de chauffage.

On sait jamais, entre deux longs sucrés à la machine, des fois que quelqu'un de Pôle Emploi passerait par Mediapart, je déclare à nouveau mes revenus pour 2014 : 14492€.

Bonne journée et à la prochaine aventure offerte par ces formidables héros des temps modernes, c'est clair, les bons à rien sont du côté des fainéants de chômeurs assistés.

 

www.jeromevigliano.fr

http://www.jeromevigliano.fr/poleemploi.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.