Les Raisons De La Colère

22 décembre 2015 11h24 - Etat des lieux d'une catastrophe annoncée.

Une ferme près de chez moi dans le Berry © Jérôme Vigliano Une ferme près de chez moi dans le Berry © Jérôme Vigliano

 

Suite à mon expulsion locative illégale le 17 juin 2015 après deux jours d'enfermement par la commissaire de police de Paris 9, aux réactions en chaînes associées et à mon installation à 340 km de Paris dans une zone rurale très isolée à dix kilomètres des premiers commerces :

- je suis actuellement et depuis trois semaines sans eau chaude et sans chauffage

- mon assurance habitation est résiliée

- ma mutuelle est résiliée

- plusieurs autres abonnements ou assurances sont résiliés 

- 260€ sont toujours bloqués indûment par la société Cdiscount suite à l'achat refusé d'un lave-linge le 1er. décembre, afin d'éviter à avoir à parcourir 60 km pour aller laver mon linge

- j'ai dix euros en poche

- un mois à la rue a suffi pour générer environ 2000€ de dettes sur charges (principalement assurances et abonnement télévision)

- une grande partie de mes affaires ne m'a pas été restituée par Maître Louvion, huissier de justice à Paris, qui s'est chargé de l'expulsion illégale - je dois d'ailleurs racheter chaque chose au fur et à mesure (des centaines d'euros déjà depuis août)

- le courrier récupéré par l'huissier de justice dans ma boîte à lettres parisienne pendant plusieurs semaines ne m'a toujours pas été rendu par celui-ci

- la fondation Abbé Pierre m'a fait savoir à Paris que tout ceci était injuste et illégal mais qu'ils n'agiraient pas en justice

- ma connection internet de 2 Mo tombe en panne tous les jours

- je n'ai quasiment pas accès à la télévision

- le contrôle technique de ma voiture s'est avéré bon, mais les plaquettes de freins et les disques avant sont à changer d'urgence, car ils sont usés jusqu'à la corde

- j'aligne encore certains jours sans rien avaler à part du café

- je fais des cauchemars chaque nuit, quand j'arrive à dormir, ce qui arrive de moins en moins

- je suis victime de stress, angoisses violentes, isolement, acharnement administratif

- je suis resté coincé chez moi pendant plusieurs jours à cause d'un lumbago

- je suis victime de douleurs dans tout le corps (vertèbres, dos, bras, tête)

- je suis victime d'attaques allergiques (sinus)

- l'assistante sociale de la mairie d'Argenton, dans l'Indre (contactée à contrecoeur) me fait savoir depuis le mois d'août qu'elle va me rappeler...

- j'ai appelé le 17 décembre (il y a 5 jours) le Secours populaire de Châteauroux pour pouvoir résoudre le problème de fourniture d'énergie : ma correspondante m'a dit que sa responsable me rappelait le lendemain : aucune nouvelle

- j'ai appelé la Croix rouge le 17 décembre (même motif) : ma correspondante, indignée par mon histoire et par l'apathie des assistantes sociales, m'a certifié qu'elle me re-contactait dans la journée ; 5 jours plus tard, je n'ai aucun signe de vie

- toute activité professionnelle est désormais impossible (je suis comédien), puisque la majorité des castings se passent à Paris ; j'avais trouvé dans cette activité non seulement un moyen de tenir la tête hors de l'eau, de trouver un nouveau chemin mais encore à moyen terme de gagner ma vie

- je dois continuer à gérer 10 plaintes au pénal déposées par mes soins pour diffamation, injures publiques, usurpation d'identité, harcèlement, menaces de mort, violation de vie privée

- mon médecin m'exhorte à quitter cette région mais il n'a pas - forcément - la solution pour le faire.

- la Préfecture de Paris ne m'a toujours proposé aucun relogement.

Un avocat spécialisé DALO défend mes intérêts dans une requête en justice mettant uniquement en cause le non-relogement par la Préfecture de Paris malgré mon dossier DALO : cette requête ne donnera lieu à aucun relogement, seulement à des dommages et intérêts éventuels, d'ici un an.

Aucune entité administrative, aucun ministère n'a répondu à mes réclamations concernant la violation de la loi DALO, de la circulaire Valls / Duflot du 26 octobre 2012 relative à la loi DALO et la violation de tous mes droits d'homme et de citoyen français.

 

Version vidéo https://www.youtube.com/watch?v=X7Nl_F3Diqo

‪#‎logement‬ ‪#‎justice‬ ‪#‎santé‬ ‪#‎DALO‬ ‪#‎police‬ Christiane Taubira Bernard Cazeneuve François Hollande Élysée – Présidence de la République française Liberation TF1 Les inrocks France Inter Metronews.fr Avocats Sans Frontières

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.