Michel Laloue Est en Garde à Vue à Avignon

Le récidiviste en période sursitaire d'une condamnation du TGI d'Avignon, suite à tentative d'agression sur un internaute avec arme, continuait de sévir sur Périscope et d'autres réseaux sociaux avec une liberté de parole et d'actes ahurissante. Il a été interpellé hier à son domicile.

Michel Laloue - Source Périscope Michel Laloue - Source Périscope

30 juillet 2019 19:10.

Il y a quelques jours, je vous parlais ici de Michel Laloue, entre autres connu pour être l'individu ayant mensongèrement prétendu à la police être le ravisseur d'Estelle Mouzin, 9 ans (disparue en 2003) - il l'a payé de 36 mois de prison dont 24 fermes - et qui continuait allègrement ses forfaits sur le réseau social Périscope.

Aujourd'hui, confirmation par Keneff (le périscopeur que Michel Laloue était allé chercher "à la hache" l'année dernière) : Laloue est en garde à vue à Avignon depuis hier après-midi, après interpellation et perquisition de son logement.

Cette interpellation survient après plusieurs jours d'augmentation de l'activité en ligne de Michel Laloue : menaces, menaces de mort envers plusieurs internautes, intimidations, insultes, humiliations, déplacement à vélo jusqu'au domicile du dénommé "Spartiate" à Istres hier ("jai pas peur moi", disait Michel Laloue sur sa vidéo en direct de son vélo).

Et dans mon cas, appel mensonger de Laloue pour faire intervenir les pompiers de l'Indre, qui se sont déplacés à quatre pour rien le 23 juillet vers minuit jusque chez moi. Le matin même Michel Laloue avait appelé la mairie de mon village, Gargilesse, où une secrétaire, Stéphanie, lui avait même donné mon adresse personnelle sur sa bonne mine au téléphone... Mairie où l'on m'a appris - puisque je m'y suis déplacé - que des tonnes de personnes avaient appelé pour me diffamer, ce qui a fait dire à la secrétaire de mairie lorsqu'elle avait l'individu en ligne le 23 : "Oui, on a encore eu des problèmes la semaine dernière avec Monsieur Vigliano (moi)"... Les "problèmes" évoqués étant la visite de la gendarmerie suite à appels massifs de cyber-soldats de Laloue (ses abonnés) pour dire que je "tuais mes chats", je cite...

En résumé, les deux secrétaires de la mairie de Gargilesse (Indre) - et le maire, sûrement - donnaient crédit depuis longtemps à des abrutis anonymes au téléphone ou sur les réseaux sociaux - comme l'a fait la gendarmerie - puis en déduisaient intelligemment que j'étais, moi, le coupable - pas besoin de preuves ni d'identités, ça se passait façon Kommandantur. Au final le même chef-abruti (Laloue) les rappelle quelque temps plus tard pour leur faire dire exactement ce qu'il leur a appris à dire comme on l'apprend à un chien. Et de fait, Stéphanie l'a dit. La boucle est bouclée...

La grande vadrouille, de Gérard Oury La grande vadrouille, de Gérard Oury

Hier, quelqu'un a enfin bougé, sur place à Avignon : "Spartiate", l'internaute que Laloue est allé chercher dans la journée et en direct sur Périscope jusque devant chez lui à Istres, est allé déposer plainte au commissariat d'Avignon, domicile de Laloue, où on lui a fait savoir que le repris de justice en période probatoire n'avait répondu à aucune des nombreuses convocations qui lui avaient été adressées auparavant. "Spartiate" a ensuite prévenu la police à sa demande, dès que Laloue a repris ses retransmissions sur Périscope, ce qui a déclenché l'interpellation et semble-t-il, la perquisition de son logement, rue de la grande monnaie.

A l'heure où j'écris ces lignes, la police d'Avignon contacte les victimes du cyber-harcèlement de Laloue. J'ai moi-même eu un OPJ qui est sur l'enquête, au téléphone tout à l'heure.

Je pense également fort à tous ceux qui depuis des mois ou des années, ont régulièrement encouragé Michel Laloue dans ses forfaits, l'ont aidé et se sont donc rendus complices de ce qu'il faisait... Leur pseudonyme, leurs menaces de mort, leurs insultes, leur folie furieuse sont gravés dans les disques durs de toutes ses victimes et publiées massivement sur internet. Libre à chacun de fournir ces noms à la justice.

Cette retranscription des derniers événements est établie grâce aux informations de Keneff, Amoreva et d'autres internautes qui depuis quelques jours ont su faire jouer la solidarité contre ce fou. Je les remercie tous.

Nous attendons la suite des événements.

Jérôme Vigliano.

Ici, plus d'information et documentation sur le parcours de Michel Laloue, alias "Eparcyl" sur Périscope http://www.jeromevigliano.fr/michellaloueeparcyl.html

 

Edit 1er. août : Michel Laloue est jugé au TGI d'Avignon en comparution immédiate à 14h00 aujourd'hui. La gendarmerie d'Argenton-sur-Creuse a refusé deux fois de prendre ma plainte le 14 (contre Laloue) et le 25 juillet (contre Laloue et la secrétaire de la mairie de Gargilesse (Indre)).

Edit 2 août : Michel Laloue a écopé hier de quatre mois de prison ferme ramenés à trois par le jeu des remises de peine (une semaine par mois de prison). Il sera à nouveau jugé le 29 août à Avignon. Son avocat a demandé un report d’audience et une expertise psychiatrique. Michel Laloue a été incarcéré immédiatement à la prison du Pontet. Ces informations sont données par un internaute sous réserve d’une éventuelle inexactitude.

Edit 3 août : confirmation par le quotidien La Provence, Michel Laloue a écopé exactement de trois mois et une semaine de prison ferme, expertise psychiatrique en cours, le prévenu présentant "une dangerosité criminologique" et ayant des "aménagements psychotiques de la personnalité". "Au regard du fort risque de réitération", Michel Laloue est maintenu en détention jusqu'à l'audience de jugement du 29 août (Tribunal correctionnel d'Avignon).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.