Castaner flatte (une fois de plus) la police

Mais c'était le 8 mai et il aurait mieux fait de se taire.

Il est des moments où certains devraient se faire discrets, et tout particulièrement le ministre de l’Intérieur qui a cru bon de tweeter ce 8 mai :

« Partout en France, des policiers ont pris le maquis. Partout en France, des policiers ont guetté l’ennemi, traqué la haine, combattu l’oppression. Partout en France, des policiers ont fait le choix de la résistance. Aujourd’hui, nous leur rendons hommage. » est une insulte à tous les résistants et tous les Juifs, Gitans, Yéniches (et autres "sous hommes") qui ont été arrêtés par la police et la gendarmerie françaises pendant l’Occupation. Parce que ce n’est qu’une infime minorité de policiers qui a résisté (sauf, évidemment dans les tous derniers jours, voire les toutes dernières heures). Ou Castaner l’ignore et c’est un inculte, ou il ne se rend pas compte de l’énormité de ce qu’il proclame et c’est un imbécile. Ou il s’en fout, et croit caresser les policiers dans le sens du poil, et c’est un cynique. A tout prendre, je pencherais plutôt pour la seconde hypothèse : son surnom, quand il était chef de cabinet du ministre de la Culture en 1998 n’était-il pas « Simplet » ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.