PERSPECTIVE

32

L 'attente était longue et incertaine .des voitures officielles stationnaient devant l'aéroport.il fallait donc être sur nos gardes pendant l'atterrissage de l'avion . Le moment crucial était l'heure d'arrivée en provenance de Moscou .chaque passager seul était scruté dans les moindres détails ..nous avions de nombreux suspects susceptibles d'appartenir au KGB mais aucun ne semblait correspondre à notre recherche.

au bout de plusieurs jours infructueux nous devions être réaliste ,soit l'homme ne s'était pas déplacé ,soit il avait échappé à notre vigilance. Nous n'avions aucun résultat dans toute la havane et personne ne semblait être au courant de la venue de cet émissaire russe. Grâce à Carla ,nous apprîmes la venue d'une personnalité dans la maison du ministre. En effet ,en pleine après midi ,ordre avait été donné au dernier moment de dresser la table de réception pour un invité prestigieux.  Carla était de la partie ,elle devait s'occuper de la mise en place du service en salle pour le repas.au fur et à mesure de la soirée ,des membres imminents du parti prenaient place dans la grande salle de la maison. Vers 21 heures ,l'homme était attendu par toute la délégation cubaine .cheveux grisonnants ,les yeux bleus ,longiligne ,l'homme qui avait pour nom Igor entrait dans la pièce. Cette fois ci il n'y avait plus de doute ,c'était bien  Ted l'émissaire provenant de Moscou.

notre agent était bel et bien présent au milieu des dignitaires cubains.il parlait un espagnol impeccable et se faisait appeler à présent Igor.il ne se dissimulait pas derrière des lunettes ou avec une barbe .il paraissait en pleine forme et était devenu l'épicentre de cette soirée. Les personnes venaient à lui s'enquérir de renseignements variés.il répondait avec calme et justesse tout en développant ses propos avec une grande sureté.

vers deux heures du matin ,les convives quittaient la propriété .Carla n'avait  pas pu recueillir d'information importante car le service de sécurité était présent tout le long du diner .il avait été impossible de rester trop prés de Ted et encore moins de pouvoir écouter ses conversations.  Ted s'était entretenu une dernière  fois avec le ministre en fin de soirée.

dès que Carla regagna son appartement elle me téléphona pour m'annoncer la nouvelle ,sous le nom d'Igor c'était Ted qui avait pris  sa place et il était au solde des russes ,devenant un émissaire important dans les relations avec cuba .la stupeur me prit un instant ,comment notre agent en était il arrivé là ?  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.