PERSPECTIVE

35

Ils arrivèrent sans faire de bruit à proximité de la villa. Ce fut un jeu d'enfant pour neutraliser le gardien dans le jardin et descendre dans le sous sol afin de libérer Ted .ils endormirent le garde à l'aide d'un gaz neurotoxique .tout cela avait pris  moins de quinze minutes .ils repartirent sans éveiller de soupçons en prenant la direction du centre de la havane.

l'alerte fut donnée par un de nos hommes vers 4 heures du matin.il ne fallait pas rester trop longtemps car une autre équipe devait venir nous capturer afin de nous interroger . nous n'avions que quelques minutes pour nous diriger vers une autre cachette à l'autre bout de l'ile.je devais prévenir en urgence notre bureau de Miami de la nouvelle situation.

ordre avait été donné de nous retrouver à baracoa le lendemain à minuit afin de quitter l'ile en bateau. Nous n'avions pas prévu la réactivité des hommes de Ted pour le récupérer aussi rapidement.il ne fallait mieux pas rester plus longtemps à cuba. Notre moral était au plus bas ,tout avait basculé en l'espace de dix minutes .nous nous dirigeâmes vers notre lieu de rendez vous sous un ciel étoilé .après dix heures de route nous arrivâmes à destination sur la cote est.il restait encore à marcher une dizaine de kilomètres sur des chemins étroits pour arriver à la plage. L'attente était longue avant qu'un bateau de pèche surgisse de la mer pour venir jeter l'ancre à proximité de la cote. Un signal visuel long et court indiquait le moment idéal pour rejoindre l'embarcation à la nage.

l'eau n'était pas froide .nous nageâmes pendant 10 minutes afin de rejoindre le bateau. Tout le monde était sain et sauf. Dans un grand silence ,nous primes la direction vers les eaux territoriales américaines.la navigation n'était pas de tout repos ,nous étions à  la merci d'un avion de reconnaissance ou d'un navire à notre recherche.la lumière des étoiles donnait un reflet sur l océan atlantique à perte de vue.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.