PERSPECTIVE

66

Un premier projectile explosa dans l'eau à 5 mètres du bateau.le deuxième fut proche de la coque.le navire avançait tant bien que mal malgré les rafales de 20mm.heureusement sa vitesse demeurait supérieur à celle du patrouilleur.son unique chance résidait dans l’entrée des eaux territoriales estoniennes.delta était préoccupé par ses réserves de fioul ,si une balle touchait la coque ,cela compromettrait la traversée .deux options restaient possible :rejoindre l'Estonie en prenant le risque d’être sous le feu du patrouilleur,ou prendre la direction du port le plus proche afin d'abandonner le bateau pour s'enfuir sur la terre ferme.la solution acceptable résidait dans le fait d'échapper au patrouilleur par la voie maritime la plus proche en se rapprochant d'une île estonienne .

il devenait urgent de se protéger du canon en navigant vers des petits îlots sous couvert de la brume marine .la manœuvre était délicate mais elle avait un avantage :une faible profondeur autour des îles rendait impossible la navigation du patrouilleur. il demeurait moins vulnérable mais pas à l'abri d'une embarcation rapide de type zodiac présente sur le patrouilleur.le temps jouait contre eux.alors que le sondeur indiquait une eau peu profonde à l'approche de l’îlot.le commandant mit à la mer un zodiac avec des commandos marines armés et prêts à donner un assaut final sur l'embarcation.il fallut moins de dix minutes pour le rejoindre et les membres du commando prenaient d'assaut le bateau et son équipage en tirant des balles  pendant de longues minutes.delta n'avait pas d'autre option que de stopper le moteur.

"levez les bras !vous n'avez aucune chance!nous prenons le commandement ,nous allons vous emmener pour interrogation"

les trois équipiers furent amenés sans ménagement dans le zodiac.ils avaient les mains liés et ne pouvaient s'échapper pendant la traversée.lorsqu'ils montèrent sur le patrouilleur ,ils furent amenés dans la cabine du commandant.celle ci était petite ,blanche, éclairée par un néon au plafond ;sans aucun hublot.

"je suis le commandant Roskov,je vous prie de décliner vos identités"

"pierre rada,anna lopov,serguei bukov"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.