PERSPECTIVE

70

Nous  échappâmes aux tireurs en montant sur la colline la plus proche.nous traversâmes  la campagne sans encombre puis en cour de route nous changeâmes de voiture  afin de se retrouver tous ensemble à l'abri de nos poursuivants.la décision fut prise de rejoindre le bateau le plus rapidement possible.il était au mouillage dans un endroit désert.c'était le moment idéal de faire le point avec mes supérieurs par radio.

"ici jean paul ,nous avons eu de nombreux tirs près du terrain d'aviation.de nombreux équipiers de jack sont morts .impossible de prendre l'avion."

"reçu ,que comptez vous faire?"

"nous allons reprendre le bateau afin de naviguer de nuit vers Helsinki"

"très bien,nous allons mettre un navire de  surveillance pour vous intercepter ,en cas de problème utilisez le code d'alerte ,nous vous attendons ,bonne chance."

A l'heure prévue ,nous embarquâmes dans un canot pour rejoindre le bateau.il était en parfaite condition de marche ,nous avions devant nous 3 heures de navigation avec le risque de croiser un bateau ennemi.le début de la traversée ne posa aucun problème.la mer était calme avec un ciel bas et lourd.le silence régnait à bord et nous avancions à plus de 20 nœuds lorsque soudainement une explosion eut lieu à l'avant du bateau.la surprise était totale .la peur à présent s'installait en nous .d’où provenait ce projectile?notre navigation n'était plus droite mais j'arrivais à garder le cap vers le nord.une seconde explosion à bâbord me fit tomber au sol.il n'y avait plus de doute nous étions sous les feux d'un navire ennemi.j'alertais immédiatement notre bateau intercepteur en indiquant notre position.malgré une navigation en zig zag ,une troisième bombe nous toucha libérant une voie d'eau au niveau de la proue .l'eau commençait à s'infiltrer partout .nous n'avions pas d'autre solution que d'utiliser le canot de sauvetage avant que le bateau ne coule. cette fois ci la navigation devait se faire dans le noir absolu afin de ne pas être vu.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.