PERSPECTIVE

71

Lorsque le patrouilleur ennemi arriva sur zone ,il ne put que constater une mer d'huile et des lambeaux de vêtements.notre bateau avait sombré en quelques minutes .il tourna plusieurs fois mais ne vit aucun corps remonter à la surface.nous étions déjà loin quand nous aperçûmes les lumières d'un navire qui se rapprochait vers nous .s'agissait il d'un navire ennemi ou ami?

sa lumière nous aveugla pendant un instant,une voix s'éleva dans la nuit ,je reconnu à son accent qu'il s'agissait de marins finlandais.nous étions soulagés et heureux.cette fois ci nous étions dans les eaux territoriales Finlandaises ,plus rien ne pouvait nous arriver.nous nous embrassâmes de longues minutes .au loin on apercevait le patrouilleur qui se déplaçait en direction de la Russie.

l'arrivée à Helsinki au milieu de la nuit nous procurait un immense soulagement.on nous emmena en lieu sur à l'ambassade des États Unis  afin de se reposer.toute mon équipe était fourbue mais heureuse d’être en vie.cependant plus le temps passé et plus nous éprouvions de l’inquiétude pour nos coéquipiers de la seconde embarcation.un responsable de la sécurité nous donnait les dernières informations.

"nous avons perdu de vu le bateau dans les eaux territoriales russes ,notre satellite indiquait cette position à son dernier passage au dessus du golfe de la Finlande"

"pensez vous que le bateau ait pu se réfugier dans les nombreux îlots?"

"c'est le seul espoir ,mais il aurait du émettre un signal de détresse .il y a de fortes chances qu'il soit aux mains des russes ou qu'il ait coulé pendant la traversée"

"votre avis?"

"ce soir là ,la mer était très agitée .il y avait un avis de tempête,les russes disposaient d'un patrouilleur qui naviguait dans cette zone,ils avaient très peu de chance de s'en sortir vivant"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.