JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

700 Billets

10 Éditions

Billet de blog 10 mars 2014

Contre le féminicide

JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Amis ABCéditions

Pour le 8 mars, journée mondiale des droits des femmes, les amis d'ABC’éditions et Idle No More France se sont retrouvés à 13h devant l'ambassade du Mexique à Paris pour dénoncer les féminicides, concept de la Mexicaine Marcela Lagarde mettant en lumière l'impunité qui couvre institutionnellement les auteurs d'actes de violence et les crimes spécifiquement exercés contre les femmes.

//

Para el 8 de marzo, dial mundial de los derechos de las mujeres, los amigos de ABC’éditions y Idle No More Francia se han encontrados a las una de la tarde delante de la embajada de México en París para denunciar el femenicidio, concepto de la Mexicana Marcela Lagarde que pone de manera evidente la impunidad institucional de los que violentan y matan las mujeres.

Désobéissance contre le féminicide // Desobedencia contra el feminicidio

Ce dimanche 9 mars 2014, les féministes mexicaines ont retracé le parcours de Yakiri Rubio, une jeune fille enlevée trois mois plus tôt au croisement de l'Axe central de la ville et du métro Doctores, par deux frères à moto qui l'ont immédiatement séquestrée à l'hôtel Alcazar, un kilomètre plus loin, pour y être maltraitée, torturée, violée... avant que, profitant de l'absence d'un de ses agresseurs, elle ne parvienne enfin à utiliser le couteau de son violenteur pour le blesser mortellement et s'enfuir. Le calvaire de la jeune fille ne faisait pourtant que commencer : au lieu d'entendre sa déposition de victime et en dépit sa manifeste légitime défense, le juge l'a faite incarcérer pour homicide et a réclamé une garantie de près de 25 000 € dont la collecte solidaire ne pourra récupérer que 12 % en trois mois pendant que le frère survivant n'aura pour sa part jamais été inquiété par la justice dont on pourrait très facilement établir les liens étroits de corruption directs et avec le lieu du crime et avec les criminels identifiés eux-mêmes, pourtant toujours en liberté.

Mujer que se defiende... © Contra el feminicidio México-París

Àrticulo en castellano : http://www.sinembargo.mx/09-03-2014/926883

© Jean-Jacques M U ABCéditions
No es exceso defenderse © Amigos de ABC’éditions en México

Au cours de ce parcours, les activistes féministes ont lancé des mots d'ordre qui justifient la désobéissance face à la violence machiste et l'ordre bourgeois qui l'autorise, la favorise et l'entretient... Elles ont dénoncé les agresseurs et la honteuse justice qui les couvre en accablant davantage encore la victime.

El feminicidio es injusticia © Amigos de ABC’éditions

À la fin du parcours, après avoir brûlé la marionnette représentant le violenteur, les manifestantes se sont rendu sur les lieux du délit, l'hôtel Alcanzar qu'elles ont déclaré clôturé pour le fait qu'il était le lieu d'enlèvement notoire des délinquants qui n'en étaient pas à leur première tentative.

Jean-Jacques M’µ

http://www.abceditions.net/nos-actions/4-nos-actions/67-contralosfeminicidios

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Sébastien Bourdon, Karl Laske et Marine Turchi
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau