JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

700 Billets

10 Éditions

Billet de blog 13 nov. 2014

Un appel très clair contre les puissances qui s'imposent à nos populations

JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’Hymne de la ZAD du Testet, du 10 novembre 2014, chanté par « Luciole », paroles transcrites par Morgan Bertrand, filmé par Isabelle Grenet

Gardien de la Paix es-tu sûr qu’c’est bien elle que tu gardes
Derrière ton bouclier ? Ouvre grands les yeux et regarde :
Ce sont tes enfants et tes sœurs sur les barricades
C’est ton sang qui coule à chaque fois qu’on abat un arbre

Es-tu sûr d’avoir choisi le bon camp ?
Rêvais-tu vraiment à ça quand t’étais enfant ?
Si t’avais choisi ce métier pour protéger les gens,
Pourquoi es-tu ici en train de protéger leur argent ?

Gardien de la Paix es-tu sûr qu’c’est bien elle que tu gardes
Derrière ton bouclier ? Ouvre grands les yeux et regarde :
Ce sont tes enfants et tes sœurs sur les barricades
C’est ton sang qui coule à chaque fois qu’on abat un arbre

S’ils continuent comme ça à réduire la forêt à néant
Que restera t-il de la terre pour nos enfants ?
Si tu reste là oui si tu les défends
Tu cautionnes la folie de tous ces truands

Gardien de la Paix es-tu sûr qu’c’est bien elle que tu gardes
Derrière ton bouclier ouvre grands les yeux et regarde :
Ce sont tes enfants et tes sœurs sur les barricades
C’est ton sang qui coule à chaque fois qu’on abat un arbre

Regarde comme on vit regarde comme on y croit
En construisant l’avenir dans des cabanes en bois
Crois-tu vraiment que c’est nous qu’il faut combattre ?
En faisant ça c’est l’Utopie que tu matraques


Regarde comme tu es bien plus armée que nous
Avec tes grenades contre nos cailloux
Si tu nous tabasses si tu t’en balances
Ce sera l’escalade de la violence

Gardien de la Paix es-tu sûr qu’c’est bien elle que tu gardes
Derrière ton bouclier ? Ouvre grands les yeux et regarde :
Ce sont tes enfants et tes sœurs sur les barricades
C’est ton sang qui coule à chaque fois qu’on abat un arbre

Pose ton bouclier prouve-leur que tu existes
Viens boire un café avec les zadistes
Quitte donc tes œillères ton poste et puis tes chaînes
Cette terre que l’on défend est aussi la tienne

Pose ton bouclier prouve-leur que tu existes
Viens boire un café avec les zadistes
Quitte donc tes œillères ton poste et puis tes chaînes
Cette terre que l’on défend est aussi la tienne
Cette terre que l’on défend est aussi la tienne

© isa en scred

__________________________________

APPEL

Camarades ! frères et soeurs de lutte ! Dans la nuit du 25 au 26 octobre, Rémi Fraisse est mort. Tué par une grenade offensive de la police. Victime de la répression violente et systématique exercée par le bras armé de l'état sur la Zone A Défendre du Testet depuis la fin de l'été. Cette nuit là Rémi est mort. Il avait 21 ans.
La lutte contre le barrage de Sivens et son monde ne s'arrête pas avec la mort d'un camarade. Au contraire, elle s'intensifie, elle se fait entendre et prend de l'ampleur. Elle effraie les divers degrés de l'Etat, embourbés dans leurs conflits d'intérêts et leurs magouilles mafieuses. Une colère sourde gronde. Ce soir mardi 4 Novembre, Ségolène Royal, ministre de l'écologie, nous apprend qu'il y aura malgré tout un projet.
Après avoir blessé, mutilé, et tué la contestation pendant des mois. Après avoir réprimé et attaqué les manifestations spontannées de soutien, après nous avoir insulté et accusé, on nous demande tout simplement de quitter la zone pour que tout le petit monde des tractopelles, du béton et des grands partenariats publics privé puisse reprendre son petit bal loin de l'attention qui lui est porté aujourd'hui et qu'il n'a vraiment pas demandé.
Nous avions raison, sur le barrage, sur la violence de la police et les conflits d'intérêts chez les élus locaux. Et pourtant, on continue de nous dénigrer, de nous insulter, la presse bourgeoise tente pitoyablement de nous diviser et de nous monter les uns contre les autres. Nos camarades à Paris, à Nantes ou à Toulouse ont été blessé.e.s, arrêté.e.s, criminalisé.e.s dans l'expression légitime de leur colère. Nos camarades sont en prison -oui, en prison ferme- , qui pour avoir renvoyé un fumigène à un robocop surprotégé, qui pour s'être fait accuser de violences sur agent, qui pour une vitrine brisée. Les casseurs ce sont eux, casseurs de nez, casseurs d'yeux, casseurs de vie... Aujourd'hui encore ils veulent casser la résistance qui s'est enracinnée au testet.
Notre camarade n'est pas mort depuis 10 jours que tout ce que la classe politico intellectuelle compte de bourgeois.e.s prétentieu.ses.x et paternalistes s'est empressé de se drapper dans son linceul, pour insulter nos camarades, pour décrédibiliser notre mouvement, parfois même pour décrédibiliser Rémi lui même.
Personne n'est dupe. La ZAD est et restera occupée jusqu'à l'abandon total du projet. Tout compromis "démocratiquement acceptable" autre que celui ci serait une insulte à notre lutte, une insulte à nos convictions, une insulte à tou.te.s celles et ceux qui sont tombé.e.s sous le feu de cette répression que l'état assassin veut aujourd'hui faire parraitre légitime.
Nous n'évacuerons pas la zone, et nous ne nous laisserons pas évacuer. Nous continuerons la lutte pour le vivant, pour l'humain, contre les grands projets qui ne servent que les intérêts des capitalistes qui comptent leur bénéfices protégés par la police des gouvernements à leur botte. Au Testet et ailleurs, nous appellons à agir, à créer, à réagir, à inventer et mettre en place de nouvelles formes de résistance et d'existence face aux agressions continuelles du capitalisme et de leur "république/démocratie/nation" (rayer la (les) mention(s) inutile(s) ).
Par tous les moyens nécessaires.

APPEL À DÉFERLER SUR LA ZAD POUR RESISTER A L'EVACUATION

APPEL MASSIF À LA MANIFESTATION DU SAMEDI 8 NOVEMBRE 14h A TOULOUSE (JEAN JAURES) CONTRE LE BARRAGE ET LES VIOLENCES POLICIERES. VENEZ PROTÉGÉ.E.S, ILS VISENT LA TÊTE ET TUENT LES NÔTRES.

PS: "si vous pouvez traduire le texte dans d'autres langues et le faire tourner dans les pays concernés ça serait super les copains"

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain
Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan