JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

700 Billets

10 Éditions

Billet de blog 15 déc. 2013

JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

P@Z : échanges entre femmes de ZAD et du Chiapas (Mexique)

JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

P@Z est une démarche qui permettrait à des femmes de ZAD, en France, et du Chiapas, au Mexique, d'échanger par écrit (ou paroles transcrites) autour des questions qui leur tiennent à cœur et des remarques qu'elles pourraient avoir à se faire concernant leurs luttes pour l'existence et leurs droits.


Quelques postulats :
1. C'est une sorte d'atelier d'écriture géant et polymorphe, bilingue espagnol-français, de part et d'autre de l'Atlantique.
2. Il n'est pas obligatoire de maîtriser l'écrit ou la langue pour exprimer son expérience du monde, ses propres contradictions, ses colères, ses envies, ses intérêts...
3. Chaque femme peut donc, en fonction des deux premiers principes, participer à l'échange écrit ou transcrit, entendre ou lire les autres, et elle peut aussi bien donner son avis, interroger, répondre, affiner sa pensée, moduler ses positions de départ, et pouvoir ainsi évoluer en une année en même temps que la communauté entière qu'elles auront ainsi formée de part et d'autre de l'océan...
4. Le statut de femme est sans doute moins important que la parole féminine assumée dans tout l'éventail de ses possibles, mais ça peut se discuter entre protagonistes concernées.
5. La fin de cet immense atelier devrait se décider dans les derniers jours de 2014, le reste du temps sera consacré à regrouper les textes traduits, les relire et les mettre en page pour lancer le bon à tirer avant la mi-février 2015. Lancement du livre simultané à Paris et Mexico, à Nantes et à San Cristobal de las Casas, par les sympathisants, les militants et les participants aux ateliers... pour le 8 mars 2015 !


Les questions, les propositions et les inscriptions se font dans les deux langues sur elcano@riseup.net, qui transmettra ensuite les liens utiles.

Les données techniques (forums, échanges par listes d'intérêts, framapad...) seront fournies dans les deux langues par les premières des femmes volontaires inscrites sur le projet qui vont avoir à travailler de fait leurs propres échanges, selon la nature qu'elles souhaiteraient donner à l'ensemble pour
– garantir au mieux la sérénité du débat, la qualité d'expression offerte à nos sociétés, le respect des personnes et des idées, même en contradiction, même en opposition ;
– protéger au possible les personnes exposées à certains risques dans leur propre environnement (l'anonymat est toléré, l'affirmation de chaque identité respectée par chaque participante : attention ! ni le groupe ni la maison d'édition ne sauraient être responsables de propos avérés diffamatoires et pourraient avoir ultérieurement à se retourner contre leurs auteurs en cas d'abus de confiance pendant les échanges).

Dans l'attente de vos suggestions.

Jean-Jacques M'µ
http://www.abceditions.net
clandestins@abceditions.net
elcano@riseup.net

http://www.abceditions.net/nos-projets/5-nos-projets/57-zz-zadistszapatists-echanges-entre-femmes-de-zad-et-femmes-du-chiapas

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019.
par Marine Turchi
Journal — Europe
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal
L’animateur de CNews Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs
Jugé pour corruption de mineurs sur deux jeunes de 15 ans et un autre de 16 ans, l’animateur de CNews a été condamné lundi à un an de prison avec sursis.  
par David Perrotin
Journal — Asie et Océanie
Rentrer ou pas à Futaba, près de Fukushima : le dilemme des anciens habitants
La dernière des 11 municipalités évacuées en 2011 à proximité de la centrale nucléaire de Fukushima accueille de nouveau des habitants sur 10 % de son territoire. La levée de l’interdiction de résidence, présentée comme un pas vers la reconstruction, ne déclenche pas l’enthousiasme.
par Johann Fleuri

La sélection du Club

Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar