JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

700 Billets

10 Éditions

Billet de blog 24 févr. 2014

JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

Une ville amie des enfants ne peut exclure des enfants ou expulser leurs familles

JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Paris, le 22 février 2014

Madame la Présidente,


Hier, une fillette Rrom de huit ans décédait à Roncq, fauchée par une voiture dont le chauffeur a pris la fuite. Cette fillette venait d'être expulsée le matin-même du camp de Wattignies, où elle résidait avec sa famille. La famille avait terminé sa course sur le bord d'une route de Roncq, une ville qu'elle ne connaissait pas. Telles sont les circonstances du drame.

http://nord-pas-de-calais.france3.fr/2014/02/22/roncq-une-fillette-rom-decede-fauchee-par-une-voiture-un-homme-en-etat-d-ebriete-en-garde-vue-420157.html

Or, il apparaît que Wattignies fait partie de la liste des Villes amies des enfants, statut décerné par l'UNICEF dont toute ville y ayant accédé peut se prévaloir.
Ce drame atroce qui touche de plein fouet Rroms et gens du voyage indique d'évidence une faille dans l'attribution du statut de Ville amie des enfants, et en montre sans doute un peu tard les limites.
Une étude des critères à remplir pour devenir Ville amie des enfants montre que, sauf à distinguer deux types d'enfants, les enfants vivant en habitat précaire devraient être intégrés aux effectifs de la commune. Les villes se référant au nombre d'habitants officiel, il reviendrait dès lors à UNICEF de créer une ligne « enfants français ou étrangers vivant en habitat précaire » dans les statistiques du tableau de bord.


La signature de la Charte Ville amie des enfants doit obliger les villes à engager des actions concrètes en ce qui concerne les enfants Rroms ou vivant en habitat précaire :
Arrêt des expulsions des lieux de vie. Il ne saurait y avoir accueil, accès à la ville, à la culture et aux loisirs, éducation au civisme et insertion dans la vie de la cité de tous les enfants vivant sur la commune et parallèlement, expulsions, démantèlements de camps sans relogement pérenne. Il semblerait aussi cynique d'expulser des enfants au motif qu'ils sont trop misérables pour avoir une domiciliation, et parallèlement mener d'honnêtes activités de plaidoyer.
Les communes peuvent parfaitement rester dans les prescriptions gouvernementales tout en cessant les démantèlements. Il suffirait de rendre (à peu de frais) les campements salubres : implantation de sanitaires, organisation de collecte des ordures ménagères, mise à disposition de bennes, accès à l'eau... Si elles souhaitent procéder à des démantèlements, elles doivent dès lors proposer des solutions concrètes et pérennes aux personnes expulsées.

Conformément aux préconisations de l'Union Européenne, l'UNICEF pourrait par ce moyen lutter de manière très efficace contre les discriminations gravissimes subies par les enfants Rroms.

(à signer sous ce lien : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Lettre_ouverte_a_Michele_Barzach_Presidente_dUNICEF_France_Une_ville_amie_des_enfants_peutelle_expulser_des_enfants_1/?pv=1)

... et diffuser le plus largement possible, merci.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019.
par Marine Turchi
Journal — Europe
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal
L’animateur de CNews Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs
Jugé pour corruption de mineurs sur deux jeunes de 15 ans et un autre de 16 ans, l’animateur de CNews a été condamné lundi à un an de prison avec sursis.  
par David Perrotin
Journal — Asie et Océanie
Rentrer ou pas à Futaba, près de Fukushima : le dilemme des anciens habitants
La dernière des 11 municipalités évacuées en 2011 à proximité de la centrale nucléaire de Fukushima accueille de nouveau des habitants sur 10 % de son territoire. La levée de l’interdiction de résidence, présentée comme un pas vers la reconstruction, ne déclenche pas l’enthousiasme.
par Johann Fleuri

La sélection du Club

Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar