JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

700 Billets

10 Éditions

Billet de blog 24 déc. 2013

JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

Noël est annulé : Jésus est avorté !

JJMU
Édition de livres, poésie engagée, littérature, éducation populaire, enseignement, formation, stages, ateliers d'écritures, théâtre de l’opprimé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À l'appel notamment du planning familial de Paris, soyons nombreux ce vendredi 27 décembre à 13H devant l'ambassade d'Espagne, place Pierre Brisson dans le 8e, à Paris, pour dénoncer le projet de loi Rajoy interdisant l'accès à l'avortement (sauf en cas de viol et de "danger physique ou psychique" pour la femme).

Pétition en ligne  :  https://secure.avaaz.org/fr/petition/Aux_responsables_europeens_Lannulation_de_la_nouvelle_loi_contre_lavortement_en_Espagne/?wsMfDdb

Suffit les rosaires dans nos ovaires !

 Contre les positions anti-avortement du Vatican, manif éclair Femen Place Saint-Pierre le 18 décembre 2013

TVA Nouvelles

Première publication 19 décembre 2013 à 09h41

Crédit photo : Agence France-Presse

Agence France-Presse

Une militante ukrainienne du mouvement des Femen a retiré jeudi son t-shirt près de la place Saint-Pierre pour protester contre la condamnation de l'avortement par l'Église catholique, a constaté l'AFP.
«Christmas is canceled» (Noël est annulé), a-t-elle hurlé à plusieurs reprises en dévoilant son buste sur lequel était écrit en lettres de couleur et en anglais «Christmas is canceled, Jesus is aborted».
Inna Shevchenko
, 23 ans, militante bien connue et initiatrice de ce mouvement féministe, a commencé à courir en direction de la place, mais a été immédiatement entourée par une vingtaine de policiers italiens sur le qui-vive.

(Photo Agence France-Presse)

Ceux-ci ont fait aussitôt une haie humaine le long d'un mur pour la cacher aux caméras et appareils de photo de membres des médias avertis à l'avance de sa venue, tout comme l'était la police.

La jeune femme blonde a poussé des cris stridents, avant d'être relevée et poussée, couverte d'une couverture, à l'arrière d'une petite voiture de police, au milieu des badauds qui ne comprenaient pas ce qui se passait.

(Photo Agence France-Presse)

Les Femen ont déjà manifesté à plusieurs reprises sur la place Saint-Pierre pour le droit à l'avortement.

Le mouvement féministe a débuté ainsi, à l'approche de Noël, une série d'actions dans divers lieux religieux chrétiens, pour protester contre des lois qui interdisent l'avortement dans différents pays avec le soutien de l'Église catholique.

Par Éloïse Bouton
Féministe (Femen)

LE PLUS. Les Femen ont frappé fort vendredi en s'invitant, pour une messe d'avant-Noël pas très catholique, dans l'église de la Madeleine à Paris. Le curé de la paroisse a déclaré aux journalistes qu'elles ont uriné sur les marches de l'autel. Une version de leur action fantasmée selon la Femen Éloïse Bouton, dans une lettre au père (non pas Noël mais) Bruno Horaist.

Édité par Rémy Demichelis 

J'alerte

4

Recevoir la sélection du Plus

 Les Femen ont lancé une campagne internationale "Noël est annulé" (THOMAS SAMSON/AFP).

Mon Père,

Vendredi 20 décembre, je me suis rendue avec une autre activiste Femen à l'église de La Madeleine à Paris. Je portais un voile bleu orné d'une couronne de fleurs et tenais deux morceaux de foie de bœuf dans les mains, symbole du petit Jésus avorté.

Étaient peints sur mon torse et dans mon dos les slogans "344e salope" (et non "344 salopes"), en référence au manifeste des 343 initié par des féministes pro-avortement en 1971, et "Christmas is canceled" (et non "Christmas is aborted"). Après quelques pauses devant les photographes de l'AFP, j'ai laissé le saint fœtus sanguinolent choir au pied de l'autel et nous avons quitté l'Église.

Tu ne mentiras point mon père

De retour dans mon foyer démoniaque, j'ai découvert sur internet les premiers articles relatant l'action. Et là, véritable miracle de Noël, le foie de bœuf avait muté en miction mécréante. Mon Père, ce n'est pas bien de mentir, Dieu ne vous l'a pas appris ? Que conseillez-vous aux mystificateurs qui viennent confesser leurs péchés ? De réciter un pater, c'est bien cela ? Serez-vous prêt à maintenir vos propos face à la justice et dans l'enceinte d'un tribunal de la République ? Je trépigne d'impatience.

Car voyez-vous, en menant cette action, nous avons voulu dénoncer la réalité et souligner l'hypocrisie de l'Église. Votre fausse déclaration en est une éloquente illustration et en cherchant à nous nuire, vous ne faites qu'abonder dans notre sens. Ou alors, peut-être la vision satanique d'une femme dénudée qui défend son droit à disposer de son corps ne vous a-t-elle brouillé l'esprit et avez-vous confondu pyrée et pipi-raie ? Et la Madeleine avec une photographie du président ukrainien Ianoukovitch ? Dieu seul le sait.

Noël est annulé pour cause d'avortement

Femen a mené cette action dans le cadre d'une campagne internationale "Christmas is canceled" (Noël est annulé) pour dénoncer les positions anti-avortement de l'église catholique à travers le monde et son intrusion dans des débats laïcs, qui porte atteinte à l'intégrité des femmes. Car mon Père, contrairement à ce que prône votre douce et pacifique religion, le corps de la femme n'est pas que péché ou tentation. Non, non. Et en cette période de fêtes, plusieurs pays démocratiques refusent aux femmes le droit d'avorter dans des conditions décentes et humaines.

En Espagne, les associations féministes se mobilisent pour sauver ce droit alors que le Parlement s'apprête à voter un projet de loi visant à le limiter. À Strasbourg, le Parlement refuse de reconnaître l'IVG comme un droit "européen". À Dublin, il y a à peine six mois, plusieurs dizaines de milliers d'intégristes religieux manifestaient dans les rues contre l'IVG. Au Texas, une loi récemment entrée en vigueur interdit l'avortement au-delà de 20 semaines de grossesse...

Ce n'est pas trop dans l'esprit de Noël tout ça et si vous voulez mon avis mon Père, ça sent le sapin pour la liberté des femmes ! Que vous ayez été choqué par notre irruption dans votre église, je le conçois. Que vous inventiez un acte de vandalisme urinatoire, je le répudie. Il faudrait peut-être arrêter de nous prendre pour des dindes.

Allez joyeux Noël mon Père, et attention à la crise de foi !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Viols, tortures et disparitions forcées : en Iran, dans le labyrinthe de la répression
Pour les familles, l’incarcération ou la disparition d’un proche signifie souvent le début d’une longue recherche pour savoir qui le détient et son lieu de détention. Le célèbre rappeur Toomaj, dont on était sans nouvelles, risque d’être condamné à mort.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Outre-mer
Karine Lebon, députée : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
La parlementaire de gauche réunionnaise dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Loi « anti-squat » : le gouvernement se laisse déborder sur sa droite
En dépit de la fronde des associations de mal-logés et l’opposition de la gauche, l’Assemblée a adopté la proposition de loi sur la « protection des logements de l’occupation illicite » à l’issue d’un débat où le texte a été durci par une alliance Renaissance-Les Républicains-Rassemblement national.
par Lucie Delaporte
Journal — Asie et Océanie
Après les inondations, les traumatismes de la population du Pakistan
Depuis 2010, des chercheurs se sont intéressés aux effets dévastateurs des catastrophes naturelles, comme les inondations, sur la santé mentale des populations affectées au Pakistan. Un phénomène « à ne surtout pas prendre à la légère », alerte Asma Humayun, chercheuse et psychiatre à Islamabad.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Pesticides et gras du bide
Gros ventre, panse,  brioche,  abdos Kro, bide... Autant de douceurs littéraires nous permettant de décrire l'excès de graisse visible au niveau de notre ventre ! Si sa présence peut être due à une sédentarité excessive, une forme d'obésité ou encore à une mauvaise alimentation, peut-être que les pesticides n'y sont pas non plus étrangers... Que nous dit un article récent à ce sujet ?
par Le Vagalâme
Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
La vie en rose, des fjords norvégiens au bocage breton
Le 10 décembre prochain aura lieu une journée de mobilisation contre l’installation d’une usine de production de saumons à Plouisy dans les Côtes d’Armor. L'industrie du saumon, produit très consommé en France, est très critiquée, au point que certains tentent de la réinventer totalement. Retour sur cette industrie controversée, et l'implantation de ce projet à plus de 25 kilomètres de la mer.
par theochimin