Ainsi, aujourd'hui, vous me ferez plaisir !

Mais quel est ce souci soudain qui vous vient à la bouche ?

Xavier Rey Xavier Rey

 

Mais quel est ce souci soudain qui vous vient à la bouche ? Non ce n'est pas d'hier l' amertume des mots. Vos dictionnaires ouverts sur l'unique triste sort. Pour un petit répit, pour une rémission des larmes de vos mots, il faudrait vous défaire de vos ombres pesées. Une tentative, un instant, une velléité. C'est un effort à faire, une respiration. A moins que le désir ne soit, pour vous chère âme, que la lame qui fouille.

Car il y a joie dans les jeux de l'esprit. C'est prendre la belle porte qui reste toujours ouverte. Sentir le corps allié aux douceurs des charmes n'est pas si difficile si l'on songe à sourire. C'est un tout petit saut dans le courant d'un fleuve qui mène à l'élégance d'un estuaire heureux.

Je sais, vous ferez remarquer que c'est facile à dire, que c'est une gageure. Mais je rétorquerai qu'il nous faut des défis et ce n'est pas le moindre que d'essayer de faire trembler ses rouges lèvres comme le fait l'enfant.

Ainsi aujourd'hui, vous me ferez plaisir.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.