tellement

tellement
qu'il faut faire vite
avec les crustacés
comme avec les autruches

tellement
serrés et engoncés
qu'il faut le fleuve
pour se soumettre

tellement
qu'il faut faire vite
avec la peau
comme le sel

tellement
ailleurs et en dehors
qu'il faut de l'onde
pour faire vague

tellement
qu'il faut faire vite
avec les lettres
comme les avis

tellement
sourds et surprenants
qu'il faut du bruit
et du secret

tellement
qu'il faut faire vite

j'aurai le temps
j'aurai ma nuit

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.