Un Cioran est tombé de ma bibliothèque

Cioran Cioran

J'ai croqué un morceau du brouillard qui habillait les arbres. Autour, dans le silence de l'air, quelques volutes de fruits rouges. C'est la fumée du moment. Le café refroidi, posé. Faire chauffer la caféine, alors. Un Cioran est tombé de ma bibliothèque, l'ennui certainement.

" Nous sommes tous des farceurs : nous survivons à nos problèmes. "


Je vais ouvrir au chat.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.