le passage idéal

Laurian Ghinitoiu Laurian Ghinitoiu

des éclats
des éclats de pierre
à ma peau
j'offre
des éclats d’agate
à ma chair
je donne
des éclats du mélange
qui fait dresser les murs
je mange la poussière
plus blanc que blanc
recouvert de poussières


silice
quartz
granite
mica
feldspath
grave
ballast

des éclats de caillou
j'ai protégé mes yeux
des éclats du travail des hommes
je manie la machine
qui nie
la formule du béton
le ciment
dense
compact


ô qu'il besognait bien celui que je concasse
ô ton bel ouvrage
homme du ciment
je le profane

voilà que j'ouvre à l'eau
le passage idéal

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.