Anne-Sophie Leclère, La Ministre de la Justice et Garde des Sceaux

Les propos d'Anne Sophie Leclère à l'encontre de la Ministre de la Justice Garde des Sceaux, n'ont pas l'air d'avoir choqué plus que cela la République Française. Est-ce dû au seul fait que  le Front National ne soit pas encore arrivé au seuil des pouvoirs les plus conséquents ? Est-ce parce que la régression mentale qui s'installe dans les fondements de la société française n'est encore pas suffisamment active pour interpeller la conscience des dirigeants. Lorsque cette phase interviendra il sera certainement trop tard. Quasiment tous les territoires de la République sont gangrènés par la xénophobie et le racisme, le cœur de la République comme ses périphéries.

La France qui veut maintenir coûte que coûte les pays dits Territoires et Départements d'Outremers dans sa République par le lien de l'assimilation n'a aucune politique de formation du caractère qui serait susceptible de hisser les citoyens vers une meilleure connaissance de soi qui conduit à tordre le cou au racisme et à la xénophobie. De plus en plus de gens nommés citoyens ont de moins en moins peur d'afficher leur opinion raciste et xénophobe. Si cela peut se faire impunément à l'encontre d'une ministre, imaginez ce que cela peut être pour le commun des mortels. Par suite, on pourrait tirer la conclusion que l'école publique a failli dans sa mission de libérer les individus de l'ignorance, de les élever vers la liberté absolue de conscience. Le cogito de René Descartes qui paraît si loin en temps réel, apparaît intellectuellement comme un sujet d'avenir qu'il faut tenter d'atteindre. Quel cauchemar...

Cela fait longtemps que la France dérape au même titre que quasiment tous les pays occidentaux (Italie entre autres). Aucune leçon n'est tirée des siècles précédents sur lesquels on a en mémoire, l'extermination de millions d'Amérindiens en Amérique du Nord et du Sud, l'esclavage de millions de Noirs dont les traces se trouvent jusque dans le fond des  océans, l'extermination systématique des Juifs au XX ème siècle, il n'y a pas si longtemps, lors de la seconde guerre mondiale.

Le Front National se veut être un parti normal et ceux qui représentent la République veulent croire à un parti normal. Faut-il croire qu'ils cultivent eux-mêmes de manière sous-jacente, au minimum la xénophobie... Croire que des partis dits politiques qui ont une philosophie de la haine de l'étranger, de ceux qui sont différents d'eux ont vocation à se transformer pour subitement devenir humaniste, c'est croire en l'illusion, c'est croire en la prestidigitation, c'est faire de la manipulation et de la mystification des vérités, des "vertus laïques". Le positionnement du Front National actuellement relève d'une stratégie qui devrait rapidement leur permettre d'atteindre le pouvoir avant que ne prenne fin l'insupportable de la crise. C'est une stratégie qui s'assimile à celle du jeu de Go.

Selon Anne Sophie Leclère, ses propos ne sont pas racistes au motif qu'elle a des amis noirs... Il faudrait penser à mesurer leur QI pour le comparer au sien. Si Elle n'est pas raciste reste donc la xénophobie... Au fait, la Ministre de la Justice et Garde des Sceaux serait étrangère par rapport à quoi... à la couleur de sa peau ?

La militante cadre du FN aurait-elle appris mieux que les citoyens de la périphérie de la France Hexagonale qu'il y a des degrés différents dans la citoyenneté française ?  Aurait-elle observé à la loupe le fonctionnement des territoires qui sont extérieurs à l'Hexagone  pour en déduire une telle proposition ?

Il reste que l'histoire de France si elle ne fait pas l'objet de révisionnisme retiendra que la Ministre de la Justice, Garde des Sceaux était une personnalité brillante, courageuse, de conviction, de détermination. Même sur le plan de la conception de la beauté occidentale, nonobstant la différence d'âge, elle est une réussite plus achevée qu'Anne Sophie Leclère. Si toutefois, le hasard faisait que l'histoire retienne cette militante du FN ce serait grâce à la Ministre de la Justice, Garde des Sceaux comme l'Histoire a retenu le moine fanatique Ravaillac l'assassin d'Henri IV. Par suite, l'histoire retiendra qu'elle était un embryon d'une deuxième « solution finale » à plus grande échelle, qu'elle est la signification de l'ignorance, de l'inculture, de l'inintelligence. En conséquence, le côté naturel qu'elle avait pour exprimer sa pensée nauséabonde est le résultat de sa propre définition.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.