Bonne fête des mères à toutes les mamans du monde

Tout doit être un prétexte pour nous conduire à une prise de conscience de notre responsabilité dans l'état du monde. La fête des mères n'y échappe pas. Le déclin de l'humain en l'homme est plus que palpable. Si ceux qui nous dirigent, dirigent le monde sont à notre image, aucune autre preuve n'est nécessaire...

Bonne fête des mères à toutes les mamans – celles conscientes de leur état et de leur engagement et celles inconscientes. C’est une très grande responsabilité que de mettre au monde des enfants qui deviendront des hommes et des femmes. Cet acte est supérieur à l’égoïsme. Ce qui est fait est déjà fait. Alors, futurs parents choisissez bien l’homme ou la femme avec lequel ou laquelle vous allez mettre au monde cette progéniture. Ce sont bien des hommes et des femmes qui fondent nos sociétés humaines. Donc, l’Homme est responsable de son existence. Tout ce qui nous arrive à quel qu’endroit de la planète est directement ou indirectement de notre faute, de notre défaut de responsabilité depuis la procréation jusqu’au terme de l’existence.

Lorsqu’il y a tant de gens qui semblent se convertir à des degrés divers à l’idéologie suprématiste, raciste, xénophobe c’est bien la preuve que le système dans lequel nous sommes censés nous épanouir fabrique des refoulés et donc, il est incompatible avec la structure fondamentale de notre existence. Ceux qui ont conçu ces modèles de société sont bien des hommes et des femmes, des terriens qui n’ont pas l’air d’avoir compris ce qu’est l’existence, ce que la terre naturellement indivisible souhaite. Alors, il faut vite se débarrasser de ce type de société avant que la bestialité de notre être prenne le dessus sur toutes les autres composantes qui font notre humanité et que nous entrons dans une logique infernale de violence défiant tout entendement…

Il ne suffit pas de croire qu’en regardant la violence de la société, le seul fait de parler d’Amour va mettre un terme à sa destination car, le but de la violence est la destruction, la mort…

La fête des mères est voulue pour un jour de joie mais, quelle joie… un bien-être matériel avec l’épée de Damoclès sur nos relations interindividuelles tant sur le plan local, régional, national, international que mondial…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.