mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Plus que quelques jours pour profiter notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart lun. 29 août 2016 29/8/2016 Dernière édition

Un repas de fête

Pour préparer votre repas de nouvel an - en attendant la prochaine fin du monde - plantez quelques graines de dinde dans un pot. Vous pouvez aussi planter des graines de gigot d'agneau. Dans un autre pot, plantez des graines de garniture, graines de haricots, par exemple, ou de marrons. Placez les pots sur le rebord de votre fenêtre. Et attendez que cela pousse.

Pour préparer votre repas de nouvel an - en attendant la prochaine fin du monde - plantez quelques graines de dinde dans un pot. Vous pouvez aussi planter des graines de gigot d'agneau. Dans un autre pot, plantez des graines de garniture, graines de haricots, par exemple, ou de marrons. Placez les pots sur le rebord de votre fenêtre. Et attendez que cela pousse. 

Si vous avez la chance qu'il fasse soleil, en quelques jours, vous aurez une dinde ou un gigot cuit à point. S'il fait moche, vous devrez néanmoins les passer au four. Il y a quelques années encore, il fallait éplucher la dinde, mais depuis que l'on a inventé la dinde sans plumes, c'est nettement plus rapide.

Et si tu préfères le lapin, ou la souris verte, comment tu fais. ? Qu'elle demande ma chatte.

Tout pareil, sauf que pour le lapin tu peux aussi planter des graines de moutarde et de champignon. Et pour la souris verte, tu prends juste un pot plus petit.

Mais si vous préférez un plateau de fruits de mer, là, cela se corse un peu. Il faut planter les graines de bestioles dans un bocal et bien arroser.

Vous l'aurez sans doute compris, il s'agit d'une fiction, mais qui sait si d'ici quelques années… Sauf qu'il faudrait se dépêcher de la mettre en réalité si vous voulez encore bouffer un filet mignon de lion d'ici peu. Il ne resterait plus que 32.000 lions en Afrique, et le roi des bêtes (à ne pas confondre avec le roi des Belges et des c…, qui se nomme Gégé) risque fort de se retrouver rapidement sur la liste des espèces menacées.

 

 

Il faudrait aussi se dépêcher si vous voulez encore manger du saucisson de Hamster d'Alsace qui, lui, est déjà une espèce protégée parce que menacée, ce qui ne plaît pas à certains alsaciens, mais alors pas du tout. Bien oui, ils vont être obligés de détourner leurs routes ou de marcher en regardant où ils mettent les pieds pour ne pas détruire les terriers de Hamsters.

Ceci-dit, sachant que l'obésité est aujourd'hui l'un des facteurs principaux de mortalité dans le monde bipédique - plus que la pauvreté paraît-il - cela ne leur fera pas de mal de marcher un peu, aux bipèdes alsaciens.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Moi, j'offre un café à Nuage, sans lait...

Photo jointe :