#JeSuisCharlie , j’ai trente ans aujourd’hui.

Qu’il est difficile en ce jour où la République panse ses plaies, d’être heureux de fêter sa trentième année.

Pourtant, c’est la première fois où dans une vie, nous pouvons regarder dans le rétroviseur et contempler sa dernière dizaine. Une dizaine remplie de combat pour que cesse les inégalités, l’injustice et que vive la Paix.

Dix années d’une jeunesse pleine d’insouciance et d’espérance, de trop nombreuses fois mise à genou par des pensées réactionnaires et des projets de lois précarisant notre génération en mal d’intégration.

La jeunesse France est aujourd’hui condamnée soit à l’indifférence, soit à l’expatriation soit à la précarité.

Oui, nous avons soif d’idéal mais certainement pas de devenir des milliardaires comme j’ai pu le lire récemment. La République ne peut pas nous offrir comme seul projet de vie, une réussite matérielle et individuelle.

Ce 11 janvier 2015 sera à jamais gravé car nous venons de comprendre collectivement que la démocratie n’est pas un droit naturel mais un combat [collectif] du quotidien.

Un combat pour que chacun d’entre nous trouve sa place dans la République, pour que chacun puisse faire vivre notre devise « Liberté, Egalité, Fraternité ».

Je me battrai durant cette nouvelle dizaine décisive pour notre société, pour que ces trois conditions nécessaires au contrat social républicain soient de nouveau respectées.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.