Michel Platini, le digne bon représentant de la vraie identité Française à la FIFA?

France: l'on n'a pas beau vouloir - souvent pour notre équilibre personnel et parfois pour la cohésion nationale - être perturbé par ces relents nauséabonds de racisme biologique. Mais force est de constater qu'ils sont tenaces et remontent en permanence à la surface, y compris où et quand on s'y attend le moins.

 

Qu'on aurait aimé que les soutiens de Michel Platini - pour la plupart hauts placés dans le petit microcosme médiatique et politique français - se montrent aussi solidaires d'un Karim Benzema littéralement jeté en pâture à l'opinion publique par le Premier Ministre Manuel Valls et exclu d'office (momentanément disent-ils) de l'équipe de France avant même d'avoir été jugé et reconnu coupable des fautes qui lui sont reprochées dans une affaire enfantine de Sextape...

Quand même quel drôle de pays que celui de la Patrie dite des Droits de l'Homme!

Englué dans un tropisme racialo-civilisationnel où de respectables journalistes, présidents de clubs, Hommes politiques ...en sont réduits à défendre un vulgaire et grossier conflit d'intérêts au sein d'une instance internationale, juste parce qu'il faut protéger puis soutenir la candidature indécente à la Présidence de la FIFA de celui qu'ils perçoivent - sans oser le dire ouvertement - comme le digne représentant de la vraie-bonne identité Française, un de leurs plus fidèles semblables.

C'est à gerber! 

L'on n'a pas beau vouloir - souvent pour notre équilibre personnel et parfois pour la cohésion nationale - être perturbé par ces relents nauséabonds de racisme biologique. Mais force est de constater qu'ils sont tenaces et remontent en permanence à la surface, y compris où et quand on s'y attend le moins.

Ce pays va mal, très mal!

 

Joël Didier Engo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.