"Paris, une ville sale", presqu’une évidence!

par engojoeldidier

"Paris, une ville sale", presqu'une évidence!

À moins (pour l’auteur de cette tribune contre NKM publiée dans le Nouvelobs.com) d’être "instrumentalisé" par un camp politique contre un autre; ou de ne pas voir une triste réalité qui saute pourtant aux yeux du moindre observateur, notamment toutes celles et tous ceux qui voyagent, peuvent ainsi comparer avec la salubrité dans d’autres grandes métropoles européennes et mondiales…Paris est effectivement une ville sale, notamment dans sa partie populaire Nord et Est, où les habitants ont parfois l’impression d’être "abandonnés" au milieu des détritus et des encombrants….

Affirmer cela ne participe de je ne sais à quel complot contre la municipalité sortante, ou de quel " soutien à la candidate de la droite"; ni être irrévérencieux à l’égard des éboueurs….Mais tirer simplement la sonnette d’alarme sur une situation déplorable vécue comme une forme de discrimination territoriale par celles et ceux qui la subissent au quotidien.

L’argument maintes fois avancé par les élus, notamment dans les conseils de quartier, d’une "méconnaissance du dossier" …ne semble plus suffisant et pourrait ne plus être audible.

Paris est une ville sale, et il faut désormais y remédier!

Cela passerait indéniablement par un meilleur civisme (voire de savoir-vivre), mais aussi par une amélioration qualitative de la propreté urbaine. Il me revient par exemple le souvenir de ces brigades motorisées (aujourd’hui abandonnées) affectées autrefois au ramassage des crottes de chien et autres ordures…

Pourquoi ne feraient-t-elles pas leur réapparition?

Joël Didier Engo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.