La palestine c'est un génocide depuis longtemps

Ce qui se passe est le résultat non d'un laissez faire des peudo "démocratie" libérale, mais de leur soutient à Netanyahou.

Le génocide des palestiniens est en court:

Sixième jour de l'agression israélienne contre la bande de Gaza 

Bilan provisoire ce samedi15 mai 2021 à 19h 

140 palestiniens assassinés dont quarante enfants , vingt-trois femmes et dix personnes âgées jusqu'à présent.  

Familles palestiniennes entières massacrées 

1200 blessés parmi eux 190 enfants , 70 femmes, 9 journalistes et 3 ambulanciers 

Plus de 1300 raids en six jours 

Horrible! 

Et ça continue ! 

73 ans après la Nakba 

Les massacres israéliens contre le peuple palestinien se poursuivent  

En toute impunité ! 

Et devant le silence complice de ce monde officiel  

Destruction massive partout dans la bande de Gaza 

La terreur absolue  

Infrastructure civile visée et endommagée 

Le port de Gaza visé 

Dix grands immeubles détruits totalement 

Deux-cents maisons détruites 

Soixante bâtiments publics détruits  

Vingt-sept écoles endommagées 

Trois universités touchées 

Dix-huit usines détruites 

Cinq municipalités visées  

Huit stations électriques endommagées   

Dix cliniques et centre médicaux visés 

Vingt-sept agences de presse détruites 

Cinq banques détruites 

Vingt-cinq  associations bombardées 

Trois marchés publics visés 

Cent voitures détruites  

Cinquante magasins détruits  

Seize routes endommagées  

Trois cimetières visés  

Douze coopératives agricoles touchées 

Dix terrains agricoles endommagés   

Trois stades visés 

Dix mosquées touchées 

Quinze puits d'eau détruits 

Fermeture totale de tous les passages 

Fermeture de l'espace de pèche par ordre militaire israélien  

Population horrifiée 

Familles terrorisées 

Mais population confiante  

La Palestine occupée résiste ! 

Gaza l’agressée résiste, persiste et existe ! 

La lutte continue ! 

Vive la solidarité ! 

La Palestine vivra ! 

La justice triomphera  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.