Cantate des jeux, épisode 39, lui aussi oenologique et contrepétatoire.

39 est le numéro du département du Jura où le vin fait bon ménage avec le contrepet. .

Respectons le rituel comme professent les pères convers qui badinent avec leurs rites

Côté maths et chimie :
39 est la somme de cinq nombres premiers consécutifs (3 + 5 + 7 + 11 + 13), dont le plus petit et le plus grand sont ses plus petit et plus grand facteurs premiers ;
C'est aussi la somme des trois premières puissances de 3 d'exposant non nul (31 + 32 + 33).
39 est le numéro atomique de l'yttrium. Le doctorant en chimie parle d'yttrium en passant et l'étudiant en histoire romaine parle d'atrium en se grattant le pif.

39 est aussi, on l’a vu dans le chapô, le numéro du Jura, département œnologique (Arbois, Vin Jaune, Vin de paille, etc.) et contrepétophile dès que l'on parvient au Pont du Jura en compagnie du président du Jura au long pif, et de son collègue qui parle du Gard mais pas de Dôle.
Personne n'y confond Lons-le-Saunier et le lion sonné, et aucune sommelière experte en robes, toujours à l'aise, et en couleur de paille ne prononcera le mot "pâleur" à Château Chinon...

À la vôtre, et bienvenue dans le Jura !

 

Résultat de recherche d'images pour "département du Jura"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.