Le libéralisme à la Française

Ce qui est agaçant et dérangeant dans la vision politique française, ce n’est pas tant la gestion du covid, qui peut paraître hésitante de la part de nos élus nationaux, mais qui peut se comprendre par une situation inédite, qui n’arrive qu’une seule fois tout les 50 ans et qui forcement, ne laisse pas le temps aux sociétés de se préparer.

Non, ce qui est agaçant ce n’est pas cela, mais c’est ce qui est devant nos yeux tout les jours, depuis bien longtemps, ce sont toutes ces contradictions que nous voyons sans sourcilier.

Ce qui dérange, c ‘est de voir et d’entendre chaque jour tout ces principes mis en avant, comme la condamnation de propos racistes, la lutte pour l’environnement, ou le soutien pour l’agriculture, toutes ces causes que l’on défend fièrement, mais qui finalement doivent faire profil bas devant le libéralisme français, sous le regard bienveillant de l’Europe.

Ce qui inquiète c’est bien cela, c’est de voir que des éditorialistes condamnés pour des propos haineux et racistes par un tribunal, sont totalement libre de continuer à exprimer les mêmes convictions à des heures de grandes audiences sans être inquiétés, car oui, faire de l’audience est bon pour les affaires et pour l’économie.

Le profit, un mot que ni les politiques, ni les responsables audiovisuels n’oseront remettre en cause.

Ce qui dérange, c’est de savoir depuis très longtemps que l’agriculture est en crise, que les paysans disparaissent, et que les terres deviennent stériles. Malgré cela, les autorités laissent pourtant libre cours à l’importation de fruits et de légumes venu d’étranger, et qui sont pourtant produit sur notre territoire, quel est l’intérêt ? Ou plutôt, y a t’il un véritable intérêt pour nous  ?

Ne pas savoir gérer une situation nouvelle, peut se comprendre, les citoyens aussi doivent faire preuve de discernement, mais reproduire les mêmes erreurs, continuer dans une direction que nous savons fausse, comment expliquer cela ?

Ce qui est incompréhensible, c’est de légiférer en matière de signe religieux dans la sphère public au nom de la liberté de conscience, afin de limiter l’influence religieuse pour permettre à chacun de se construire librement, un principe qui se comprend. Mais alors pourquoi les pouvoirs publics et les élus ferment-ils les yeux sur l’immense influence qu’exerce la publicité et le monde commercial qui s’introduisent même dans nos vies privées au nom de la croissance et du profit ?

Ce qui est agaçant aussi, c ‘est d’entendre des nouvelles mesures pour l’environnement alors que les déchets se multiplient comme jamais sur la voie publique, sur les espaces verts, sur les bords des routes, pour quelle raison ? C’est que la consommation bat son plein: chaque année de nouveaux supermarchés discount et fast food ouvrent leurs portes, l’achat par correspondre est au summum, rien n’est fait non plus pour limiter le trafic routier qui est à son paroxysme.

Voilà pourquoi la France est noyé dans son libéralisme, c’est qu’elle n’a aucune autre vision économique, mêmes les idéaux qu’elle défend sont devancés par cette croissance qui serait la solution à tous nos problèmes.

Il suffirait simplement de redéfinir quelle sont nos besoins réels et nos objectifs pour la société qui a l’air de ne plus en avoir, afin de savoir clairement ou l’on va, de développer les services et les infrastructures qui sont en carences et de limiter les activités excédentaires qui polluent notre environnement.

Autonomie, paix sociale, développement durable et prospérité voila ce que ce libéralisme ne peut pas nous apporter.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.