Mais ! Que ce passe t-il à droite?

Le déclin d'un droite trop vieille !

Nous entrons dans une nouvelle ère politique, cela est indéniable, et même si l’intérêt porté par les médias sur les nouveaux membres de LREM est exagéré et exaspérant (nous savons tous que les pouvoirs de ces nouveaux élus seront entre les mains de notre nouveau Rois Soleil) .  Il est sans conteste acquis qu’il se passe quelque chose au sein de notre classe politique. Est-ce un essoufflement ? Une volonté de renouveau de la part des peuples gouvernés?  Nombreux spécialistes pensent que l’ère Macron signera la fin des parties politiques traditionnels, la « macromania » serait le coup fatal donné à ces vieux partis politiques.

Quant à moi, je fais une autre analyse, la crise que traverse certains parties politiques n’est pas due aux nouveaux courant apparus il y a peu -FI et LREM- mais au contraire, ces parties n’auraient rien à voir face au déclin de ces parties.

LREM a eu des vents favorables cela est incontestable, mais si on regarde bien les résultats du premier tour de la présidentielle, on remarque que les 4 premiers candidats étaient dans un mouchoir de poche, M. Fillon a même failli aller au deuxième tour, tout en ayant des casseroles -grooses- à ces pieds. L’horreur des libéraux ! M. Mélenchon était à deux doigts aussi de participer au deuxième tour des présidentielles.

Le constat est simple, les nouveaux courant n’ont pas eu un élan populaire, LREM a gagné à défaut et non pas par conviction. Les députés LREM ont gagné  parce qu’ils avaient l’étiquette Macron, d’ailleurs je pense qu’ils vont vite déchanter quand leurs espoirs de faire changer les choses -qui est tout à leur honneur- tombera dans le tartare des volontés politiques.

La cause de la destruction de ces vieux parties politiques n’est pas un problème exogène mais endogène. Ce sont eux-même les coupables de ce déclin.

LR ou un cas typiquement freudien

Le  mythe du Père de Freud nous apprend énormément sur les mécanismes structuraux de la Droite classique. Le mythe du Père de Freud dit que « les frères tuèrent le père pour récupérer les femmes du chef, mais à la mort de celui-ci, il s’en suit une guerre pour savoir lequel des frères allait récupérer les femmes ».

Évitons tout amalgame et précisons que ce mythe est à extrapoler et à ne pas prendre au pied de la lettre.

Cependant cela résume en quelque sorte l’histoire de la Droite classique.

C’est un partie essentiellement patriarcal, c’est une famille française classique, à savoir le père au-dessus et les fils et filles en-dessous pour obéir aux ordres. Cette droite à réaliser le mythe de Freud, en effet, si nous regardons l’historie récente de cette droite, à la fin du régner de Nicolas Ier , le siège du père était vacant, les fils, voyant la place libre, ont commencé par  se lancer dans un Games of Throne pathétique pour récupérer la place du Nicolas Ier. Souvenons-nous de la première confrontation entre Sir François et le Duc Copé dit le sycophante au pain au chocolat. Cet affrontement fut un cas typique des frères voulant la place du père. Cela a abouti au plus grand fratricide de l’histoire de l’UMP . Il a fallu attendre le retour en force de Nicolas Ier pour que le partie soit remis dans le rang mais il était déjà trop tard…….

Le problème qu’a le droite n’est pas un problème d’idées ni un problème de manque de soutient , contrairement à ce qu’a dit le Régent du Nord dans un entretient du JDD daté du 25 Juin, les électeurs soutiennent le partie de droite mais c’est le partie lui-même qui ne se soutient plus. D’ailleurs on constate que certains élus se terrer dans la régence de leur région telle une division des terres en attendant de récupérer le trône de fer!

La Droite sera paralysée tant qu’un prince(sses) chevalier(ière) ne viendra reprendre le trône, la droite est en attente de l’élu(e) qui viendra retirer Excalibur pour reconduire la droite au sommet.

A quand? Affaire à suivre………

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.