Pourquoi la Catalogne désire son indépendance

Voici un texte que j'avais écrit en janvier 2018 donnant les motifs économiques pour lesquelles la Catalogne demande son indépendance. J'ai rajouté à la fin l'information concernant la manifestation à Barcelone pour l'accueil de réfugiés. 150000 personnes, c'est pas mal pour un peuple xénophobe non ?

Pourquoi une Catalogne indépendante :

Certaines personnes me demandent encore : Pourquoi la Catalogne veut être indépendante ?

Le point de départ : Le statut de 2005
Document : www.axl.cefan.ulaval.ca/europe/espagnecatalognestatut-2006.htm
Le Parlement catalan a adopté, le 30 septembre 2005, un nouveau Statut d'autonomie (Estatut d'autonomia de Catalunya). Le texte constitutionnel, quelque peu modifié, a été adopté par les Cortès (Chambre des députés) de Madrid, le 30 mars 2006, par une majorité de 189 députés sur 345. En vertu du décret 170/2006 du 18 mai, le nouveau Statut d'autonomie de la Catalogne a été soumis à un référendum(*) (18 juin 2006), alors que les Catalans l'ont approuvé dans une proportion de 74 %, ce qui lui donnait effet immédiat et abrogeait par le fait même le Statut d'autonomie de 1979. Il existe d'autres articles à portée linguistique, dont ceux concernant le statut particulier du val d'Aran (voir le texte). Le Statut de 2006, appelé aussi Loi organique 6/2006 du 19 juillet réforme le Statut d’autonomie de la Catalogne, a été adopté à la fois en catalan et en espagnol.
Après quatre années de débats polémiques, le Tribunal constitutionnel a, le 28 juin 2010, invalide 14 des 223 articles du Statut autonomie, dont l'article 6.1 sur l'obligation d'apprendre le catalan. En fait, le catalan demeure la «langue d'usage normal» en Catalogne, mais le Tribunal constitutionnel lui a retiré son caractère «préférentiel» dans les administrations et les médias publics locaux. Ce qui est surprenant, c'est que le Statut d'autonomie avait pourtant fait l'objet d'un vote favorable, tant au Parlement catalan qu'au Parlement espagnol, en plus d'être approuvé par référendum. Évidemment, la sentence du 28 juin 2010 n'a pas été bien accueillie en Catalogne.

(*) où l'on voit que l'inconstitutionnalité d'un référendum est à géométrie variable. 

 

Les dépenses non rentables du gouvernement de Madrid et le couloir méditerranéen. 

Vidéo : Questions au gouvernement : Albert Rivera (député de ciudadanos, allié au gouvernement PP de Rajoy) et Rajoy (chef du gouvernement)
Vidéo en espagnol : www. youtube.com/watch?v=ewHSnT4Qks4
Traduction résumée :
Albert Rivera fait référence aux autoroutes radiales (partant de Madrid) sans voitures, des aéroports sans avions, au plan de sauvetage des banques qui ont coûté 40 milliards d'Euros non récupérables, au trains sans passagers. Tout cet argent, ce sont les espagnols qui le payent. Rivera demande d'arrêter ces investissements dans ces structures radiales et dit que l'Espagne a besoin d'infrastructures circulaires (ne passant pas par Madrid) comme le couloir méditerranéen. Rivera demande à Rajoy d'investir dans ce couloir méditerranées qui aurait déjà dû être terminé depuis longtemps. Réponse Rajoy : Le couloir méditerranéen est une priorité politique, et économique pour l'Espagne. En 2013 l'UE a considéré cet investissement important pour la connexion avec le reste de l'Europe. L'investissement entre 2012 et 2016 a été 1 Mdr d'Euros sur les 17 Mds du projet. Le gouvernement a l'intention en 2017 d'investir dans des proportions semblables aux autres années. Albert Ribera : Les délais n'ont pas été respectés et devait déjà être terminé. Il manque 4 mds, beaucoup moins que tout cet argent dépensé en aéroports vides, etc. Le C's approuvera les investissements qui seront dédiés "au couloir méditerranéen". Réponse Rajoy : Nous avons fait de nombreux investissements. Vous verrez apparaître cet investissement dans le prochain budget.

Couloir méditerranéen

Ce sont des traductions résumées. Pour les textes complets en Espagnol, utilisez les traducteurs gratuits d'internet.

https://www.elcorredormediterraneo.com/el-corredor/ (en espagnol)
Le couloir méditerranéen est une double voie ferroviaire à haute vitesse qui ira de la frontière française jusqu'à Algesiras, connectant des villes aussi importantes comme Barcelone, valence, Alicant, Murcie et Malaga, elles mêmes connectées au reste de l'Europe. Notre réseau ferroviaire de haut vitesse a une structure radiale, presque toutes les lignes partent et arrivent à Madrid. Une structure circulaire qui mette en relation les autres régions entre elles sera plus efficace et plus juste.

http://reportajes.lavanguardia.com/corredor-mediterraneo-corredor-central/ (en espagnol)
Le projet de l'axe ferroviaire méditerranéen qui unirait 47% de la population espagnole et la moitié des exportations, continue à l'arrêt pendant que l'on accélère l'option du couloir central qui implique un investissement astronomique (6 milliards d'euros) dans un tunnel pyrénéen (en plein centre du massif). Deux axes ferroviaires qui n'arrivent pas à trouver consensus et incarnent la discorde entre deux visions de l'Espagne et empêche d'avancer dans la modernisation du réseau de transports terrestres. Europe appuya pour le couloir méditerranéen et le gouvernement espagnol a remis à jour le couloir central. (voir plus loin dans le texte l'état de la situation actuelle à savoir que 9000 camions traversent tous les jours la frontière avec la France à Portbou et le ferroutage économiserait 900000 tonnes de CO2)

https://elpais.com/ccaa/2017/03/29/valencia/1490783609_524353.html (en espagnol)
80% des investissements dans le couloir méditerranéen sont allés pour réaliser des connexions avec Madrid, suivant le "conseil" (Parlement de Valence). <<Espagne n'est pas rationnelle dans ses investissements>> a dit le président de Valence Ximo Puig <<Il n'y a eu aucune priorité dans le couloir méditerranéen. Fomento (agence d'Etat pour les investissements) n'a même pas réalisé le budget (n'a pas investi ce qui était prévu dans le budget).

http://www.montpellier3m.fr/actualite/le-couloir-m%C3%A9diterran%C3%A9en-un-axe-ferroviaire-prioritaire (français)

NOTA : Rappel de l'intervention de Albert Rivera <<investissements non rentables de plusieurs milliards d'Euros , coût du sauvetage des banques 40 milliards>> Auquel j'ajoute une dernière nouvelle, coût du sauvetage des entreprises gérant les autoroute de Madrid 4 milliards d'euros. Et qui paye ? … Le déficit fiscal et la corruption à suivre

 

La corruption et le déficit fiscal 

La crise économique de 2008 a sensibilisé les gens sur les affaires de gaspillage des deniers publics principalement dans le domaine des travaux d'infrastructures de l'Etat. De nombreuses affaires de corruption commencent à être mises à jour.
https://www.youtube.com/watch?v=em1Bi4IzV5A (en français)
En voici une liste
http://www.casos-aislados.com/tramas.php (en espagnol mais facile à comprendre)
Les totaux des affaires de corruption se comptent donc en milliards d'Euros. A ceci, s'ajoute le laxisme et manque de contrôle de l'Etat sur des dépenses, en particulier sur les sommes prêtées aux banques et qui ne peuvent "être récupérées" alors que leurs bénéfices explosent. Attention sur ce sujet : Le document n'est pas à jour et le total non récupérable d'après la banque d'Espagne se monte à 40 milliards d'euros et non pas de 60 comme indiqué.

Le déficit fiscal (sommes récupérées par l'Etat central sous forme d'impôts et taxes diminuées des sommes qui retournent dans la région en payement de salaires de fonctionnaires, dépenses de fonctionnement et investissement en infrastructures. Ces chiffres sont tirés du document du ministère des finances de 2014 :
http://www.minhafp.gob.es/Documentacion/Publico/CDI/Cuentas%20Territorializadas/Nota_SCPT_2014.pdf
Les chiffres en négatifs correspondent au plus versé par rapport au reçu et les positifs à l'inverse.

Madrid : -19205
Calaluna : -9892
Valencia : -1735
Baleares : -1516

Andalucia : 7689
Aragon : 844
Asturias : 2098
Canarias : 4293
Cantabria : 516
Castilla y Leon : 4280
C. – La Mancha : 1634
Extremadura : 2827
Galicia : 3692
Murcia : 108
Navarra : 115
Pais Vasco : 3387
La Rioja : 42
Ceuta y Melilla : 823

J'ai recherché des chiffres plus récents sans succès. Certaines estimations donnent le déficit fiscal actuel de la Catalogne à -16000 millions d'euros.

NOTAS : Le déficit fiscal de Madrid paraît très élevé par rapport aux autres régions contributrices. Cela vient du fait que les impôts des sociétés sont perçus par la région où se situe le siège social. Comme dans de nombreux pays dans le monde, les sièges sociaux des grandes entreprises s'implantent près du pouvoir, c'est à dire près de la capitale. Pour l'Espagne c'est donc Madrid.

Le tribunal constitutionnel

Document : www.youtube.com/watch?v=Qxfz0217bJY (en espagnol) (2)

Traduction rapide : Ces prochains jours, vont être élus quatre membres du tribunal constitutionnel et comme tout le monde sait, cela affecte en définitive l'indépendance de la justice constitutionnelle et à la séparation des pouvoirs. On a des préoccupations que vous même (le PP, parti populaire de Rajoy) et le PSOE (parti socialiste) avez compris que ce pays est en train de changer. Commencent à circuler des noms d'ex députés de votre parti "politique" sans compter sur la volonté ou l'accord des différents partis politiques du sénat et continuez de penser que c'est un bon système. … Nous on veut une réelle séparation des pouvoirs et vous demande donc si le gouvernement serait disposé à réformer ce système d'élection pour ne pas reproduire le parlement dans les tribunaux (être du même bord politique). Nous sommes convaincus que les tribunaux ne doivent pas reproduire les parlements. Les tribunaux doivent être indépendants? Qu'il ne doit pas y avoir des ex députés du PP ou du PSOE dans les tribunaux de justice et de la justice constitutionnelle. Je demande. Etes vous prêts à reformer le système d'élection des membres du tribunal constitutionnelle ? Réponse de Soraya : J'espère, Mr. Rivera, que notre répartition (de pouvoir) du parti socialiste vous même et nous, soit la responsabilité de la souveraineté nationale, l'égalité devant la loi et la primauté devant n'importe quel gouvernant. Je mets en valeur votre question pour mettre en valeur le tribunal constitutionnel et la grande responsabilité de la défense de notre constitution et je peux vous garantir, qu'au delà du débat sur les nominations, ce gouvernement garantira l'indépendance du tribunal constitutionnel et en plus, de l'exécution de leurs décisions. Réponse Rivera : Précisément pour cela. Le tribunal constitutionnel a un rôle fondamental dans la démocratie, spécialement à un moment où il y a un défi à l'ordre constitutionnel. Et pour cela, proposer des députés de votre parti ce n'est pas une bonne idée. Parce que si on veut dire aux espagnols que le tribunal constitutionnel décide dans une absolue indépendance des partis politiques, il ne me semble pas être une bonne idée qu'un ex député de votre parti puisse être le président du tribunal. Et il ne me semble pas être une bonne idée que l'on reproduise cette chambre dans un tribunal. Perce qu'un tribunal n'est pas un parlement, c'est un organe indépendant … Je vous demande que vous soyez courageux. Arrêtez ce bi partidisme judiciaire pour passer à une nouvelle étape politique dans lequel le mérite, le savoir, l'indépendance, la rigueur soient part (critères) de cette élection. Je vous demande de vous associer à la demande que va faire "Ciudadanos" dans cette chambre pour la réforme de la loi organique du tribunal constitutionnel. Logiquement nous ne pouvons pas le faire seuls. Nous espérons avoir l'appui des partis qui ont gouverné ce pays depuis de nombreuses années et espérons que vous serez suffisamment courageux pour rompre le lien entre cette chambre et le pouvoir judiciaire. Réponse Soraya : Je rappelle que le président et le vice président sont élus par leurs pairs par suffrage secret. Ce gouvernement valorise l'indépendance de toutes les institutions incluse celle de notre propre gouvernement et que pour nous indépendance est surtout respect de la loi et la suprématie de l'intérêt général et mettre toujours l'intérêt de la nation. … En Espagne on a l'habitude de critiquer tout ce que l'on a et on nomme pas de forme identique mais de forme très similaire aux membres du tribunal constitutionnel comme font les français, les allemands, les italiens et les portugais et je ne crois pas qu'ils aient ces critiques en rapport avec ce système. Notre système est en plus beaucoup plus rigoureux dans les questions d'incompatibilités dans les nominations. Je vous rappèle que le premier critère d'indépendance pour le tribunal constitutionnel et pour toute la vie incluse la politique, c'est le mérite et la connaissance et par le tribunal constitutionnel, sont passés les meilleurs juristes de ce pays. Aujourd'hui le sont : 5 professeurs d(université, 5 magistrats du tribunal suprême, un lieutenant fiscal. On peut changer les nominations mais je crois que nous ne trouverons pas de plus compétents. Pour terminer, la meilleure démonstration de leur indépendance est son unanimité dans les affaires les plus importantes pour le pays. Ce qui démontre que pour ces magistrats leur premier et unique devoir est avec la constitutions qu'ils interprètent et leur unique responsabilité avec le peuple espagnol qu'ils ont l'honneur de servir. Permettez moi de vous dire; la meilleure indépendance en rapport avec l'indépendance, ne pas donner d'arguments à ceux qui la critiquent tous les jours.
NOTA : Le tribunal constitutionnel fonctionne d'une manière différente de notre conseil constitutionnel à savoir que ses décisions ont force de loi, que l'on ne peut pas faire appel de leurs décisions.

Les lois du parlement catalan refusées par le tribunal constitutionnel


www.youtube.com/watch?v=N32-eH22GXM
Questions au gouvernement. Homs (Parlementaire "Junts pel si" indépendantiste) et Soraya (Vice-présidente du gouvernement Rajoy)
Article long. Les parties les plus importantes sont encadrées par #### au début et !!!! à la fin.
Traduction presque complète. (certains passages sont du bla bla)
### Homs : Un honneur de débattre avec vous 10 ans après avoir débattu le statut de la catalogne (de 2006)pendant lequel Rajoy et vous même (ils étaient dans l'opposition) avez milité pour le non. Le plus simple est de prendre en référence un article de presse qui résumait très exactement la situation.
Loi sur la pauvreté énergétique (il s'agissait de ne pas couper l'électricité aux ménages les plus pauvres et qui ne pouvaient plus payer). Réponse du PP non (PP, parti formant le gouvernement et lois soumises au tribunal constitutionnel).
Seulement pour les mois d'hiver, réponse, non.
Pacte fiscal, non.
Recouvrement des impôts, non.
Interdire la "fracturation hydraulique" (pour exploitation du pétrole ou du gaz), non.
Créer un impôt sur les grandes fortunes (ISF en France), non.
Protéger les citoyens ayant étés trompés par des crédits (faits par les banques, clauses abusives et abus de confiance), non.
Décider sur les implantations commerciales, non.
Faire une politique d'égalité hommes femmes, non.
Décider quelle est la langue usuelle à l'école, non.
Créer une taxe pour les groupes internet et l'investir dans la culture, non.
Interdire les corridas, non.
Sanctionner les chaînes de télévision qui émettent des programmes inappropriés, non.
Le couloir méditerranéen, non.
Améliorer "cercanias" (trains de grande banlieue), non.
Sélections catalanes de sport, non.
On verra si ça vaut la peine de continuer, non.
On va simuler que l'on vote, non plus.
Et si on le fait ? On inculpera.
Certains se demandent que se passe-t-il en Catalogne. Vous avez ici une partie de la réponse. !!!!
La lettre qu'a remise Mr. Puigdemnt à Mr. Rajoy faisait mention à tout ceci. Elle fut remise il y a 7 mois. Elle était proche de celle qu'avait remise M. Mas en avril 2014, ce qui veut dire 28 mois. Vous avez eu le temps de préparer une réponse politique à tous les points mentionnés. Réponse que nous espérons de votre part tout en moins en partie car jusqu'à présent elle a été nulle. Maintenant, il y a à travers la presse, de grandes dispositions au dialogue. Si c'est vraiment le cas, vous nous trouverez toujours car on a toujours eu la volonté de dialoguer … nous pensons que dans la démocratie, il est nécessaire de convaincre et non pas de vaincre. Vous avez gagné en faisant annuler le statut (de 2006) mais vous n'avez pas convaincu. (Historique des multiples appels à la discussion de la part de Pugdemont, entre autres concernant le référendum) . Proposition avait été faite pour la constitution d'un groupe parlementaire pour discuter de la question catalane. Cette proposition est renouvelée.
#### Réponse Soraya Satamaria !!!! :
J'aime que vous me rappeliez ces années. Nous avons tous vieilli un peu et certains ont aussi évolué car certaines choses que j'ai entendu ici, je ne les pas entendu à cette époque. J'aimerai vous dire en premier une analyse. Les problèmes et les besoins des catalans ont été et sont de la responsabilité du gouvernement d'Espagne. Le gouvernement d'Espagne est un gouvernement pour 46,5 millions d'espagnols et entre eux pour 7,5 millions de catalans. Nous sommes ici, répondant à votre demande, pour chercher des solutions à vos demandes et besoins réels qui sont aussi bien de votre responsabilité comme de la mienne. J'ai toujours défendu et vous m'avez entendu il y a 10 ans que ce congrès de la nation dont nous sommes membres, le gouvernement, la généralitat de Catalogne, les différentes organisations locales sommes l'Etat. "nous tous" avons la responsabilité de chercher le bien être de tous les citoyens. Et dans un Etat aussi décentralisé comme l'espagnol, qui se situe dans la catégorie des décentralisations les plus élevées au niveau des organisations internationales, toutes les administrations publiques sommes appelés à collaborer dans nos compétences particulières dans l'exécution des intérêts généraux. Nous devons avoir une responsabilité partagée qui va plus loin que les reproches. Dans le monde qui arrive, il ne faut pas chercher chez les autres l'origine des problèmes mais l'interlocuteur nécessaire pour les solutions. Alors si vous prenez sérieusement l'opération que vous appelez "dialogue" et que nous prenons comme une méthode pour résoudre les problèmes, à ce que nous allions plus loin que la phase des reproches et nous concentrions dans le tangible. C'est ce que nous avons fait et on a été toujours attentifs des difficultés que traverse Catalogne spécialement les moments les plus aiguës de la crise. Nous l'avons fait avec conviction et avec plaisir parce que tout ce qui touche les catalans nous touche et nous est important. Avant d'aborder les 46 points ….
#### nous allons vous dire ce que l'on a fait jusqu'à présent.
En politique fiscale et financière, entre 2012? (incompréhensible) et 2016, Catalogne à reçu 54 milliards au travers des mécanismes de liquidités et une épargne dans les intérêts de 16 milliards.
En infrastructures, le gouvernement a "budgété" en Catalogne 11 milliards d'Euros entre 2012 et 2016, la deuxième communauté (région) avec le plus important investissement et ces choses, se voient et sont tangibles.
Les 4 connexions avec l'AVE (Train à grande vitesse) des capitales de province avec la France,
La progression (des travaux) dans le couloir méditerranéen,
La troisième piste de l'aéroport del Prat ainsi que
Les accès terrestres au port de Barcelone. …
et aussi la politique culturelle … entre 2004 et 2016, le gouvernement du PSOE et de PP ont versé au "licéo" (centre culturel) 130 millions d'euros.
En conséquence, nous avons fait des choses jusqu'à présent et sans doute nous sommes appelés à faire plus. Nous allons parler des 45 points (lettre expédiée par Puigdemont à Rajoy). … Le premier des points est relatif à la politique fiscale et financière. Oui, Demain il y a réunion du conseil de la politique fiscale et financière et comme vous le demandiez, il y aura une plus grande amplitude que nous avons obtenu de Bruxelles pour respecter le chemin de la consolidation fiscale et à partir de là, avoir les moyens de financer le déficit autorisé. La politique d'infrastructures. C'est aussi oui. Le couloir méditerranéen, oui. Les travaux sont en cours pour implanter la troisième voie … et les essais doivent avoir lieu fin 2017. L'accès ferroviaire au port de Barcelone, oui. En juin 2016 s'est signé avec la Généralitat les accords pour les travaux pour cet accès. L'accès ferroviaire à l'aéroport del Prat, oui (je suppose amélioration car cet accès existait bien avant). Les travaux ont commencé en juillet 2015 avec un investissement de 272 millions d'euros. Autres investissements en infrastructures … Politique énergétique, je vais corriger un peu l'information. Les articles relatifs à la pauvreté énergétique, n'ont pas été transmis au tribunal constitutionnel donc le Gébéralitat peut faire toute la politique qu'elle veut. !!!!!
Je vais aussi parler du conflit constitutionnel, avec Mr. Romeva nous avons réussi à résoudre 40% des désaccords entre l'Etat et Catalogne. Ce n'est pas si mal. On peut s'asseoir et discuter et résoudre 60% mais sur les points où nous serons d'accord. Tout le monde doit respecter la constitution. Vous voulez y apporter es modifications, vous le pouvez le discuter au travers de cette chambre. Ce sont les règles de la démocratie. Je reviens sur le point un concernant le référendum. Vous me dites comme Puigdemont référendum d'autodétermination, oui ou oui. En quoi consiste le dialogue que vous offrez lorsque vous dites dialogue ou pas ce référendum aura lieu ? Ce n'est pas que le gouvernement ne veuille pas dialoguer, c'est que cela ne nous appartient pas, ceci appartient à l'ensemble de la nation espagnole qui vota pour une constitution et dirent aux générations suivantes, vous pouvez la changer, on peut changer n'importe quel article mais mettez vous d'accord que ce qui en résulte soit une constitution pour tous. Je vous invite à travailler pour la stabilité et pas pour l'incertitude. Je vous invite à dialoguer dans légalité institutionnelle et pas dans l'affrontement. Si vous et moi pensons aux catalans, … nous mettrons en marche ce dialogue.
#### Réponse de Homs : Un jour, une analyse sereine et tranquille sans reproches car en ce qui nous concerne ce sont des faits, pas des reproches. Au niveau de l'autonomie et de la manière dont il a évolué depuis ces 10 dernières années, on devrait le faire parce que nous avons moins de possibilités de décider en ports, urbanisme, commerce, politiques sociales, autonomie financière, culture, enseignement, santé, etc. de celle que l'on avait il y a 10 ans. !!!!
Ou vous croyez que le sentiment qu'il y a majoritairement en Catalogne est fruit, simplement d'une folie ou une improvisation ou un mal être promu par quatre hommes politiques et qui leur est monté à la tête ou je ne sais quoi ? C'est plus profond tout cela. Et là vous devriez faire un effort, non pas pour le partager car je ne suis pas en train de vous le demander.
#### Votre idée est différente de la nôtre, c'est sûr mais de comprendre ce qui se passe en Catalogne. Voyez : Finances Conseil en politique fiscale et financière, réalisez la loi de stabilité fiscale (attention, ce mot a une définition différente en Espagne) et vous n'allez pas la réaliser lors de la réunion de jeudi. Il y a des critères qui stipule dans cette loi les objectifs de distribution des déficits et vous ne les avez pas respectés, même pas une année. Infrastructures : Vous avez dit oui on a réalisé, et bien non. Réalisez la disposition additionnelle n°3 (là, je ne sais pas quelle est cette disposition). Vous ne l'avez réalisée même pas une année. Il y a même des accords de la commission bilatérale formalisés et qui n'ont pas été réalisés. Infrastructures de transport : Je vous demande de réaliser un plan qui a été approuvé qui est un plan référence qui est celui de "cercanias" (trains de banlieue) qui (n'a été réalisé) n'est même pas réalisé à 10% des investissements prévus. Vous ne l'avez pas réalisé. Politique énergétique : Ne vous trompez pas, vous avez porté en recours (recourir au tribunal constitutionnel) le code de consommation. !!!! Conflits : C'est que vous portez en recours tout et vous oubliez une différence. Quand vous portez un recours la loi est suspendue. Il n'y pas moyen d'aborder la question catalane si on n'assume pas un recours au compromis démocratique et toujours dans le respect de la loi. Nous n'avons jamais dit une chose différente. Et à vous, ici, vous êtes surpris que quelqu'un comme nous disons référendum ou référendum parce que cela veut dire démocratie ou démocratie. Et à moi, ce qui me surprend c'est que vous répondiez, non pas référendum oui ou oui mais référendum non ou non qui veut dire démocratie non ou non. Parce qu'il y a eu un référendum il y a 10 ans et il y a un conflit évident de légitimités? La légitimité démocratique c'est ce que le peuple de Catalogne vota et seulement le peuple de Catalogne et la légitimité formelle qui vient de la sentence d'un tribunal constitutionnel que tout le monde sait dans quelles conditions il dicta cette sentence. On peut faire croire que tout ceci ne se produisit pas et bien sûr la loi, la loi, la loi mais la solution démocratique s'altéra la bas. La bas, ce que les gens avaient voté en Catalogne fut altéré par un tribunal constitutionnel qui a un prestige plus bas que terre. Quelle sensation avons nous ? C'est que vous mettiez vos propositions en face des nôtres vous fait peur et cherchez tout type d'excuses. Nous sommes pour le dialogue …. Mais regardez, vous ne m'avez pas répondu. Est-te vous disposés, non de partager l'idée du référendum parce que l'on sait que vous ne la partagez pas mais de discuter au fond de tout cela ?
#### Réponse de Sorata !!!! : Mr. Homs, vous avez dit que jamais vous ne manquerez au dialogue. Je vous prend au mot. J'espère vous voir dans tous les forums où l'on dialogue qui abordent les problèmes qui nous occupent aux catalans et à l'ensemble des espagnols. En deuxième il est un peu manichéen de mettre en opposition démocratie et non démocratie que vous donnez le sentiment que lorsque vous parlez de démocratie, la démocratie est avec vous et les autres, il semble qu'on nous a été mis ici par une mairie. Non Monsieur, dans cette chambre il y a des députés élus par des circonscriptions catalanes, des députés élus par d'autres circonscription et somme tous des démocrates. Et les mardis et les jeudis sont votées des lois. Elles ne sont pas approuvées par le gouvernement d'Espagne, elles sont approuvées par cette chambre et ces lois sont l'expression démocratique de la souveraineté nationale de laquelle nous sommes les représentants. Quand quelqu'un veut modifier une règle qui affecte tout le monde, il doit savoir très bien qui doit poser la question pour avoir la bonne réponse. J'explique : Si vous voulez changer le cadre de l'organisation que l'ensemble des Espagnols se sont donnés, c'est à l'ensemble des espagnols que vous devez poser la question. Rien dans notre constitution est intouchable. De l'article un jusqu'au dernier, on peut la modifier. Cela s'est fait de cette façon pour que le résultat final respecte les majorités et les minorités. Ce que certains appellent rigidité, fut une manière de protéger l'ensemble des partis représentés dans cette chambre. La démocratie est de respecter la volonté de tous. Et c'est une manière de parler sur le fonds mais je ne peux pas accepter votre ligne car il est plus grand et affecte à 47,5 millions d'espagnols …. Il y a des points que nous pouvons améliorer. Parlez d'infrastructures, je n'ai pas sorti le tableau de comment ont évolué les infrastructures et les budgets de Catalogne parce que simplement nous avons géré, vous et nous la pénurie d'une crise économique. Je peux vous dire aussi comment vont vos investissements et si je les "provincialise" (régionalise) ou si je les municipalise vous allez avoir un problème. Parce qu'avec la crise on a eu tous un problème. Profitons de l'opportunité de la récupération, travaillons ensemble et surtout Mr. Homs, je crois que c'est important, soyons conscients que nous respecterons la démocratie.

NOTAS :
La suspension par le tribunal constitutionnel de la loi de pauvreté énergétique et les expulsions a bien eu lieu :
www.elperiodico.com/es/politica/20160531/tribunal-constitucional-suspende-parte-ley-catalana-emergencia-social-5170369
Concernant le couloir méditerranéen et autres investissements en infrastructures, voir aussi " Les investissements du gouvernement de Madrid et couloir méditerranéen. " à venir.
Concernant la constitutionalité du référendum, voir aussi " Le statut de 2005" vidéo N°1 où le référendum a été possible par simple loi organique autorisée par la constitution espagnole. Il est à remarquer que le tribunal constitutionnel en 2010 n'a pas annulé le référendum mais les articles essentiels du nouveau statut. Certains juristes ont donc souligné que Rajoy peut très bien autoriser le référendum d'autodétermination en tant que chef du gouvernement par une loi organique mais en annuler les effets si son résultat est prétexte à une proclamation conduisant au détachement de la Catalogne du reste de l'Espagne.

NOTA : Le texte que vous venez de lire date donc de janvier 2018. Il est donc possible que certaines informations aient évolué. Je n'ai rien changé justement pour que vous puissiez apprécier par vous même des évolutions qui se sont produites depuis. 

Le 18 février 2017, 160000 personnes suivant les autorités ont défilé pour demander l'augmentation du nombre de réfugiés à accueillir en Catalogne. Ce fut la manifestation la plus importante d'Europe. Ceci pour répondre une fois pour toutes aux critiques sur la xénophbie qu'auraient les catalans.

https://www.naciodigital.cat/noticia/125692/barcelona/protagonitza/manifestacio/mes/massiva/europa/refugiats

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.