La fabrique à exclure et les enragés

Comment ne pas s'interroger à propos du cheminement intellectuel qui conduit un individu à prendre la décision de se suicider, en emportant avec lui un maximum de vies toujours innocentes ?

De quelle façon en arriver au constat que la vie ne vaut pas la peine d'être vécue alors que 20 ans seulement se sont écoulés depuis la naissance ?

Aucun espoir n'a réussi à réveiller ces jeunes consciences. L'embrigadement pour une cause a été le plus fort car rien n'est venu le contrebalancer.

Notre société du 21 ème siècle produit des monstres et des monstruosités en tous genres. Le système pousse les humains à sacrifier leur sensibilité, leur propre expression, leurs perceptions, pour quoi en échange ?

Les éléments mal formatés doivent disparaître car il n'y a pas de place pour eux. Alors ils sont récupérés et retournés contre ce système d'exclusion.

Où est la vraie solution ? Apprendre à dire non, ne pas tout accepter comme si il n'y avait pas d'autre solution. Débrancher les addictions et regarder autour de soi.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.