Quand le confort de vie prime sur l'humanité.

Quand les rêves de richesse dépassent ceux de nature
Quand dans les jeux des mômes il n'y a plus de verdure
Que leurs yeux ébahis s'arrêtent sur la télé
Qu'ils en oublient alors de jouer, rire, danser

Quand pour vivre ta vie tu cherches l'évasion
Qu'à travers la planète tu voyages en avion
Quand tu ne connais pas les sentiers de ta ville
Mais que tu veux pourtant visiter d'autres îles

Quand tu veux manger sain sans mettre trop d'argent
Qu'importe la saison, d'où viennent les aliments
Quand tu veux de la viande sans te salir les mains
Découpée, emballée pour satisfaire ta faim

Quand tu veux de l'I-tech toujours plus performant
Quand chez toi il y a moins de légumes que d'écrans
Quand ton premier regard est pour ton téléphone
Qu'il devient ton ami et remplace les personnes

Quand sur l'écologie tu nous donnes des leçons
Sur facebook ou insta en descendant d'l'avion
Gilet jaune en vitrine à l'avant d'ta voiture
Pour passer les barrages en faisant bonne figure

Quand tes yeux et ton coeur se ferment à la misère
Mains tendues sur ta route ne récoltent que poussière
Quand des flux de migrants se pressent sur les bateaux
Tu détournes les yeux ferme bien vite tes rideaux

Quand le confort de vie prime sur l'humanité
Droit de vivre ou mourir selon où tu es né
Quand tu partages l'info puis que vite tu l'oublies
Telecomande en main allongé dans ton lit

Generation zapping generation Y
Captivée par l'image plus que par la planète
Les déchets en plastique envahissent nos cours d'eau
Peu importe tant qu'on peut prendre nos plats en photos

Comment avons nous fait que sommes nous devenus
Pour que les liens humains aient ainsi disparu
Oubliées les personnes remplacées dans nos coeurs
Par des biens matériel ayant plus de valeurs

On a tué l'humain on a pillé la Terre
On s'est sali les mains on a souillé les pierres
On a bafoué les hommes tués les animaux
Anéanti l'espèce perdus nos idéaux

Quand dans quelques années nos enfants grandiront
Qu'ils verront ce massacre qu'est ce que nous leur dirons
Qu'il ne reste plus rien c'est trop tard maintenant
Que nos yeux pour pleurer désolée les enfants..

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.