Matin, midi, soir : y a-t-il un moment idéal pour aller courir ?

Parfois lors d'un running, vous vous sentez détendu et léger, votre corps est dynamique. D'autres fois, vous allez courir et vos pieds sont lourds. Cela peut dépendre de beaucoup de choses, comme de l'heure de la journée. Y a-t-il un moment parfait pour courir ? Quand est-ce que votre corps profite le plus de ces séances d'entraînement ?

Courir le matin

Les avantages

Une course à pied le matin est la meilleure façon de démarrer la journée. Si vous courez le matin, vous pouvez donner à votre corps une bonne dose d'oxygène. Votre métabolisme sera poussé à brûler plus de calories.

Aussi, la teneur plus élevée en oxygène dans l'air du matin facilite la respiration. Surtout en été. C'est aussi plus simple de courir lorsqu'il fait frais, par rapport à la chaleur de midi.

 © manivaljulien © manivaljulien

Inconvénients

Courir le matin peut également sembler plus difficile qu'à d'autres moments de la journée.

Dès que vous vous levez, les articulations sont raides, les muscles tendus et inflexibles. Cela signifie que vous n'avez pas le contrôle musculaire et la coordination nécessaire. C'est pourquoi il faut pratiquer un programme d'échauffement spécial et dynamique avant de courir, afin de ne pas combattre la résistance des muscles pendant l'effort.

Important : évitez les entraînements à intervalles difficiles le matin. Votre corps n'est pas prêt à gérer un stress aussi intense et à le transformer en performance. Le risque de blessure ou de surmenage est très élevé à cette heure de la journée. C'est également vrai pour les courses après une longue sieste.

A retenir aussi : votre corps perd beaucoup d'eau lorsque vous dormez. Il est important de compenser cette perte à l'avance afin de ne pas vous déshydrater pendant la course. 

Le running du midi

Courir sur la pause déjeuner offre les meilleures conditions pour une course de haute intensité.

Votre potentiel de performance à l'heure du déjeuner est de 100%. Votre corps n'est pas trop fatigué par vos activités quotidiennes. Vos réserves d'énergie sont bien remplies (par rapport au matin) et donc l'effort physique semble moins intense. Le corps s'adapte particulièrement bien à l'entraînement de vitesse en milieu de journée.

Cependant, courir après le déjeuner peut être très fatigant. Le corps a besoin de plus de temps pour digérer en fonction du poids et de la richesse de votre repas. Afin d'éviter d'avoir à faire face à des problèmes digestifs (comme des crampes d'estomac) lors d'un entraînement à intervalles intenses :

  • attendez un demi-heure après une collation légère avant de partir courir
  • une heure et demi à deux heures après un repas copieux

Si courir après le déjeuner ne vous fais pas sentir bien, faites votre entraînement avant le déjeuner. Cependant, cela peut s'avérer plus difficile, puisque les réserves d'énergie ne sont pas entièrement pleines.

Aller courir le soir

Vous êtes stressés à la fin de la journée de travail et vous avez des difficultés à vous détendre ? Une course d'endurance facile peut vous aider à vous défouler. Puisque votre corps est toujours en mode performance, vous n'avez pas besoin de vous échauffer autant que le matin. De plus, une course relaxante en soirée stimule votre combustion nocturne des graisses.

Mais la course à pied nocturne peut également rendre le sommeil difficile. Attention à ne pas courir trop tard ou trop intensément. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.