Suggestions techniques à l'intention de Mediapart (p.1)

Champ d'investigation possible pour l'amélioration du système de commentaires.

J’avais pensé à un petit champ d’amélioration possible pour le site :

 

Vous en savez possiblement déjà quelque chose, mais les développeurs du monde entier utilisent des forums comme stackoverflow, sur lesquels des votes sont opérés, pour chaque post utilisateur. Cela fait remonter les meilleures réponses à une question. Un tel système sur les commentaires me paraît fondamental, avec la possibilité d’y affecter des couleurs (chaudes - froides) selon le score de vote, et la possibilité de retrouver la chronologie avec un simple bouton (en effet, le système de remontée détruit la chronologie). Le succès de stackoverflow est majoritairement du à ce système démocratique.

 

Autre point important : si cela marche, c’est aussi grâce à un système de badges, attribués au fur et à mesure de l’implication d’un utilisateur.

Poster un commentaire n’est possible qu’un nombre limité de fois lorsqu’on est tout nouveau, et chaque vote en faveur d’un de ses commentaires attribue des « crédits » qui laissent droit à un badge au fur et à mesure de leur accumulation. Autrement dit, un commentateur de Mediapart actuel correspond au badge n°3 de stackoverflow. Commenter infiniment n’est pour eux pas un droit donné dès le départ. Il faut faire montre de son respect et de son « savoir-discuter », et c’est aux autres commentateurs de vous attribuer ces crédits.

Vous pourriez pondérer les gratifications mutuelles. Par exemple, M. Untel, bénéficiant d'une certaine aura auprès du commentariat de Mediapart (badge n°12 de commentateur Mediapart), aurait une sorte de vote à américaine, avec plus de poids qu'un vote d'un bagde n°2, par exemple.

Notez que j'abuse du mot "vote". En réalité, le vote ne se cantonne pas à un seul commentaire sur le fil, mais peut davantage être comparé à un "cookie" ou à un "like", qui peut être plusieurs fois accordé à différents bénéficiaires sur le même fil.

 

Par ailleurs, vous pourriez lancer des chambres de débat, sorte de fils de commentaires sur un sujet plutôt que sur un article. Les meilleurs commentaires afférents à un article en lien avec le sujet du PS pourrait se retrouver automatiquement affectés à la chambre du débat sur le PS.

 

Petit expérience d’un ingénieur hollandais : retirez les feux de signalisation, et le taux d’accidents diminue. Je veux dire par là que chacun doit pouvoir évaluer l’impact de son propos via la réponse d’autrui (vote, arguments, etc.) et non via police suréquipée (modération hégémonique, ce que vous ne pouvez pas faire, de toute manière). Votre exploration théorique sur le sujet me paraît à ce titre légitime : continuez de responsabiliser chacun et chacune sur ses propos, vous en sortirez grandis.

 

Voici un lien-exemple (http://stackoverflow.com/questions/927358/how-to-undo-last-commits-in-git). Vous voyez en premier la question (~ l'article de Mediapart). Suivent les réponses classées selon leur score démocratique (~ les commentaires les plus plébiscités). Il est aussi possible d'attacher un fil de commentaires à un commentaire, avec le même système de vote et de remontée. Le téléscopage ne va pas jusqu'à un niveau 2 (c'est-à-dire un fil de commentaire pour un commentaire d'un fil de commentaire d'une réponse, ouf). Mais aller jusqu'au niveau 1 se justifie tout à fait, et cela marche !

 

Il y a un tel nombre de commentaires, parfois. C'en devient paralysant. Il faut faire surgir des structures de cette masse, fondées sur des logiques de sélection naturelle électronique. J'ai la désagréable impression d'être face à un forum type doctissimo, ou plus rien n'est réellement possible du seul point de vue de la création d'une mémoire. Il faut faire de ces fils de commentaires une construction en soi, et non des abeillages (peut-être très riches, mais complètement confus à qui veut les lire). Ériger par évaluation positive, comme par un pacte subconscient. Je reprends d'ailleurs les dires de l'intervante Evemarie, qui parlait à juste titre des articles sur lesquels étaient déjà greffés plusieurs centaines de commentaires, et d'à quel point elle ne tenait pas à y contribuer. Le grand avantage de la logique précitée est de sélectionner-trier-thématiser les commentaires. En tant que développeur, c'est souvent cela qui me réjouit le plus sur les fils de réponse de stackoverflow : voir qu'il s'est naturellement formé un ensemble de réponses distinctes et vedettes, de qualité certaine, et arborant des aspects différents d'une réponse possible à la question initialement posée. Cela se fait en effet tout seul, car les réponses répétant un argument déjà annoncé seront contre-plébiscitées. De fait, la lecture du fil se fait facilement, car une structure s'est déployée.

 

Voilà pour mon cheveu sur la soupe (oui ! parce qu'une partie de ces idées a déjà été mise en place), j’espère que vous serez parvenus à vos objectifs louables dans le participatif en ligne. Il ne faut en tout cas pas se priver (par appréhension, peut-être) d'une complexité constructive (à mon sens) et à la hauteur de l'ambition portée par Mediapart sur le participatif en ligne. Ce média est pionnier, il n'y aurait rien d'illogique à ce qu'il assimile les méthodes les plus innovantes du monde numérique.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.