Ils auront sa peauvre

Il n'y a pas de super Ayrault sur cette planète.

Il n'y a pas de super Ayrault sur cette planète.

La France est encore une ado immature, pour qui l'homme providentielle est joie.

On se tape de sacrés Barre d'ailleurs, les politiques ont toujours été ridicules. Cette caste d'oiseaux migrateurs, tantôt dans le privé, tantôt dans le public.. Des nids tendres pour cette espèce autogène.

Lorsqu'au palais Royal, un jour, s'impose le pauvre, titubant, engoncé dans ses soucis, la volubilité est contrariée par le mépris des astres lumineux, Jupiter, Hermès, etc.

Duflot verbal piégé, coincé, télévisé, animalisé. La parole Copé. Le ton humilié. On lui rétorque qu'il n'est pas le bienvenu.

Vous n'avez aucun mérite. Le Buffet nous est réservé. Disposez, maintenant. Alors.. Le pauvre repart en Balladur.

Il n'a pas un sous, il Chiraque pour très peu. Du palais visité, visé raté, il a encore l'odeur des confitures et du brie.

Aubry, coulant, dégoulinant, que ma Lang réclamePerdu depuis longtemps. Ne me reste que mon Villepin.

Il se dit que le mieux est de mourir, se pendre, ne plus subir, c'est le bon Fillon. Puisque miséricorde, alors misère et corde.

Hamon, sûrement pas !, lui dit sa fée conscience.

... ... Jospin faire un truc pareil, mais... rien ne changera...

Allez, ou pas.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.