Narcisse, sa cravate, et les moustiques

Et ce ne sont pas les stickmou qui piquent les yeux

capture-d-e-cran-2018-01-18-a-21-52-20

Voilà. On espère évidemment que tout le monde aura eu son train. Les traces de sang, les morceaux ont bien été enregistrés en caisse. Aucune perturbation désormais. Narcisse, encore, petit empereur. Ce qui compte n'est que sa petite montre, et son vocabulaire donne la chiasse.

Alors, merci Madame Sorrente, d'en parler.

Incident voyageur - La chronique d'Isabelle Sorrente © France Inter

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.